2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

PROGRAMME

publié le 17/02/2014

Pour bien gérer une commune,  dire « IL FAUT » ne suffit pas

TAMPON 2014 GA

RASSEMBLÉES DANS MON PROGRAMME QUI VOUS SERA PRÉSENTÉ  EN DÉTAIL,  PROCHAINEMENT, JE SOUHAITE  D’ORES ET DÉJÀ SUR CE BLOG VOUS COMMUNIQUER ÉTAPE PAR ÉTAPE, LES GRANDES  LIGNES CONDUCTRICES DE MON ACTION POUR GIGNAC :

Ce que vous attendez  de moi et de mon équipe c’est  que nous vous disions COMMENT y parvenir :

Notre programme est désormais accessible en cliquant sur le lien ci-dessous :

Programme 2014 GA

 

10ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger la sécurité pour vos familles

–          Je m’attacherai à rendre visible l’action d’une Police Municipale qui doit être aidée, appuyée, comprise dans ses difficultés  devant une tâche souvent ingrate auprès de nos concitoyens.

–          Il ne suffit pas d’aligner des caméras de video surveillance pour instaurer la tranquillité d’une commune. La prévention sera l’enjeu d’une interaction  entre le monde éducatif, les forces de Police, l’Etat, la Commune.  Comment ? Avec notamment une activation effective  du CLSPD.

Ce CLSPD outil indispensable au travail de prévention contre la délinquance n’a jamais été exploité. Juste un effet d’annonce. Pire,  il a fait l’objet d’une  sous –traitance  pour  24.757.20€ à une société privée, décriée par tous les observateurs sérieux, sans bilan, ni compte rendus. Vers quoi, vers Qui partent ces budgets ? A quoi a servi ce marché Public? Ce genre de pratique ne doit plus avoir cours.

–          Je reste persuadé que l’éducation active sur le terrain doit prendre le relais et je n’accepterai pas comme une fatalité de voir se développer des zones de non droit ou de désordre. Des éducateurs  devront  s’atteler à créer des passerelles  rompues  depuis six ans.

–          Des rues bien éclairées sont aussi le gage d’une tranquillité pour nos concitoyens. Ce sera une priorité pour nos équipes techniques.

–          L’action sur le terrain doit être confiée à des Policiers Municipaux expérimentés avec l’aide des ASVP. L’organisation de ce travail directement en lien avec la sécurité publique doit être irréprochable. La concertation sera aussi la garantie  d’une efficacité souhaitée par Tous.

 

9ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger  un juste retour de vos impôts  et des investissements raisonnés:

  • On vous a abusés par différents tours de passe-passe pour masquer des augmentations de la fiscalité. Pendant six ans, le train de vie de notre Commune a été mené dans l’exagération. L’équipe sortante a véritablement joué au Monopoly  en toute inconscience,  en vous faisant croire que l’opulence régnait pour mieux dépenser, je dirai surtout mieux gaspiller.
  • Qui peut  prétendre, dans un contexte de diète imposé par  l’Etat, qu’une commune peut investir  à l’aveuglette, sans mesurer les charges et les coûts de fonctionnement à venir ? Quelle moyenne Commune peut investir 700.000€ pour installer  une pelouse synthétique, alors que ses  gymnases prennent l’eau,  que les  cours d’écoles alignent trous et revêtements endommagés, que des quartiers entiers sont laissés à l’abandon au profit du « tape à l’œil » ?
  • Oui, voilà la politique de l’équipe sortante. Réalisations bancales, décidées dans l’urgence et l’improvisation,  hélas tout cela a un coût:
  • Un parcours de santé quasiment en ruine, colmaté à grands frais incessants. La précipitation était tellement à son comble, qu’il a même fallu débourser pas moins de 6700€ pour déplacer son tracé.  les seuls terrassements et aménagements ont coûté la bagatelle de 120.778 € pour un résultat calamiteux qui n’a tenu aucun compte du terrain, des pentes et des écoulements des eaux.
  • Alors qu’un simple local de jardinage est refusé, un square, où ont été coulées des tonnes de béton, a été  construit au mépris du principe de précaution sur l’emprise du Tunnel du Rove. Il se fissure et se détériore quelques mois après son inauguration en grandes pompes !  et on ose vous amuser avec un pseudo « grand prix » pour l’innovation!
  • Des marchés pour des prestations intellectuelles et autres études sont lancées à tort et à travers. Pas moins de 22.200€ H.T. pour une faisabilité d’un aménagement place des Templiers.

La colonie de vacances, un patrimoine de 900.000€ abandonné au pourrissement, une situation qui doit interpeler le contribuable.

Un voilier qui a nécessité  l’embauche d’un skipper payé à l’année, fournitures, entretien constant, location de l’anneau, assurances, les propriétaires de bateau sauront apprécier les coûts.

Il  faut rompre avec cette politique qui dilapide nos impôts

Quand on sait que les chiffres de 2013 étaient très préoccupants, on peut redouter 2014, compte tenu des investissements débloqués à la hâte et les 2 millions d’euros empruntés à la fin décembre 2013, pour boucler le budget. C’est enregistré, officiel, bien réel.

On vous a trompés en 2008, sur la dette, les mêmes manipulations sont à nouveau lancées pour 2014.

Je veux rétablir le bons sens et la raison.

  • Une diminution de la pression fiscale ne pourra se faire sans « réduire la voilure » Ceux qui vous diront le contraire vous trompent. Tout projet doit tenir compte des charges qui en découlent.
  • Le savoir-faire existe au sein de notre collectivité territoriale, mon équipe saura définir et vous proposer des priorités. Pas du spectaculaire mais de l’utile, de l’indispensable et vous êtes nombreux à le demander, vous êtes en droit de l’exiger.

 

8ème Mesure :

 Vous êtes en droit d’exiger une relation privilégiée entre l’école et  la citoyenneté

–          Les élus sont parmi les premiers interlocuteurs du monde éducatif. l’école lieu d’éveil et de connaissance doit recevoir un appui sans faille.  Je m’y engage.

–          Je serai disponible et attentif,  Je serai présent aux conseils  d’écoles aux côtés de l’élu à l’éducation et vie scolaire. On pourra ainsi gagner un temps précieux pour traiter les demandes et prendre les décisions qui conviennent  pour le bien-être de nos enfants.

–          Je souhaite également encourager les initiatives porteuses de valeurs  citoyennes, l’information, des concours, des expositions, des conférences, journées pour la mémoire et l’ouverture sur le monde. Beaucoup  de témoins, de passionnés par des sujets variés et porteurs de valeurs, peuvent faire passer leurs connaissances auprès des plus jeunes. C’est ainsi que se construit une conscience citoyenne. Nous pourrons tout à fait retrouver les « ateliers passeurs de savoir » au cœur de ces actions envers la jeunesse.

–          Depuis plus de 4 ans, les ados et jeunes adultes ont été abandonnés, aucune  mesure n’a été mise en œuvre. L’action qui commençait à porter ses fruits a été stoppée. Tout est à refaire.   Nous devrons nous atteler à rétablir la confiance et le dialogue.

–          La réforme des rythmes scolaires doit être travaillée en concertation. En période de disette budgétaire imposée par l’Etat, le défi sera d’autant plus difficile à relever, nous nous y consacrerons avec toutes les équipes éducatives et les parents d’élèves.

–          Je souhaite également  souligner l’excellence, en  permettant à la ville de récompenser les jeunes bacheliers,  les étudiants obtenant des diplômes consacrant la réussite d’études supérieures  comme l’acquisition d’un métier.

L’émulation, l’exemplarité participent également à la construction d’une éducation et d’une conscience citoyenne. Gignac sera fière de mettre en lumière sa jeunesse et aussi de la citer en exemple.

 

7ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger que toutes les chances soient mises du côté des demandeurs d’emploi

Il sera indispensable de dynamiser le bureau de l’emploi en créant un poste à temps plein pour assurer :

–          L’accueil du public adulte  pour établir un diagnostic personnalisé, déterminer une orientation et un accompagnement dans la recherche de l’emploi.

–          Mettre en place un atelier  de Techniques de recherche d’emploi en relation avec le PLIE et Pôle Emploi.

–          Pour le public jeune : Renforcer le lien avec la Mission Locale, notamment en ce qui concerne les actions de recrutements

–          Rechercher des partenariats avec des entreprises sur la commune et au-delà.

Notre bassin d’emploi manque cruellement de chantier d’insertion ou d’une entreprise d’insertion.  Je mettrai en action ce dispositif, par appel d’offre.

Bien entendu  l’effort vers les Emplois d’Avenir sera poursuivi. L’équipe municipale que je conduirai saura appuyer  les actions qui valorisent la volonté d’une accession à un premier emploi, comme le retour au monde du travail.

Je m’attacherai à ouvrir les emplois saisonniers aux jeunes Gignacais qui sauront mettre en avant une véritable motivation et un savoir-faire porteur pour la collectivité. Les parcours scolaires, professionnels  devront constituer des  critères majeurs  de choix.  De plus, l n’est pas concevable de d’attribuer  des emplois payés par le contribuable,  sans une réelle justification.

C’est une politique volontariste que je souhaite mettre en œuvre, envers nos concitoyens en difficulté. Pas d’assistanat mais un réel accompagnement.

 

6ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger  l’entretien  du territoire  et  des bâtiments communaux

–          On vous oppose souvent l’argument « ce n’est pas nous, c’est l’autre ». Les  éventuelles défaillances des uns ne doivent pas servir d’alibi à l’absence de réactivité des autres.

–          En matière de propreté,  éclairage public, espaces verts, entretien des caniveaux, des fossés, pluvial, Je m’engage à mettre en adéquation les capacités financières de la commune et une organisation des services municipaux de façon à répondre au besoin de proximité, de réactivité qu’expriment les Gignacais.  

–          Des équipes permettront des interventions rapides, dès que les dysfonctionnements apparaissent sur tout le territoire communal, sans exception.

–          Je veillerai à une indispensable coordination des organismes agissant chacun dans leur domaine de compétence sur le territoire communal,  Conseil Général, Communauté Urbaine.

–          Vous êtes nombreux à vous plaindre du manque d’entretien de nos cimetières. Je proposerai la création d’un poste de gardien, formé, accrédité, car remplir une telle mission ne s’improvise pas. Il aura en charge l’entretien global de cet espace communal en relation avec le service administratif. De plus, la maison à l’entrée du cimetière du Loubatier ne doit plus donner une vision insultante à la sérénité de ces lieux. Il faut que cela cesse.

–          L’entretien du patrimoine communal doit être une priorité.

–          Les dernières réalisations mal pensées,  déjà en piteux état,  comme le square et le parcours de santé,  génèreront  malheureusement d’énormes frais de fonctionnement pour la ville. Je reviendrai sur le cas de la colonie de vacances, devenue une ruine,  véritable scandale financier au passif de l’équipe sortante, comme le voilier, idée mirobolante sans réelle justification.

–          Anticiper, programmer des travaux d’entretien, sans laisser aller,  c’est l’unique façon de faire réaliser des économies à la Commune. Ce sera une préoccupation au quotidien. 

Des équipes sur le terrain apporteront un véritable service public. Là, doit être investi l’argent de vos impôts.

 

5ème Mesure :

DES MESURES CONCRÈTES POUR INSTAURER  UNE VÉRITABLE ÉCOUTE DES ADMINISTRES:

Je veux travailler entouré de mon équipe à une véritable rupture avec ce qu’a connu Gignac pendant  ces six dernières années, le cloisonnement, l’indifférence :

Un maire ne doit pas retrouver le chemin de son bureau à la veille des élections, ni répondre en catastrophe aux sollicitations avec l’espoir de racoler quelques voix. Ce n’est pas mon état d’esprit. Je  veux être avant tout disponible,  être à votre écoute. Il est primordial que vous vous sentiez parfaitement à l’aise et j’attacherai une grande importance à la qualité et à la franchise de nos échanges.

Outre ma présence parmi Vous au quotidien, je rétablirai le principe de permanences, en ayant soin de m’adapter à vos propres contraintes. Les élus auront le devoir d’aller à votre rencontre, d’être présents lors de manifestations cultures, sportives.  C’est  une marque de respect .que doivent témoigner un maire et ses conseillers  envers les Administrés,  les bénévoles des  associations, je dirais même la moindre des politesses.

Faire de grandes envolées sur la Démocratie et les valeurs républicaines, c’est bien, les mettre en application c’est mieux : J’associerai l’opposition à la préparation des conseils municipaux.

La démocratie est un principe applicable et non un slogan utilisé pour masquer une réalité moins reluisante.

 

4ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger une urbanisation harmonieuse et soucieuse de la qualité de vie

–          Des objectifs d’urbanisation inconcevables ont été scellés, entre  la municipalité sortante et un organisme de logements sociaux,

–          Je vous réaffirme ma volonté  de préserver le territoire communal des appétits incohérents  et de tout faire pour sauver ce qui peut l’être encore. Comme vous, je ne veux pas revivre l’explosion démographique qu’a connue Gignac : Les bungalows installés en urgence, les infrastructures saturées. Notre ville doit préserver sa qualité de vie.

–          J’entamerai une réflexion pour trouver une solution au cloisonnement « domaine privé » « domaine public ». Beaucoup parmi vous se heurtent à des casse-têtes administratifs  pour l’entretien des routes, des chemins.  La commune devra apporter une solution à ces problèmes vécus au quotidien.

–          J’aurai la volonté de conserver l’identité pavillonnaire de notre urbanisation.  Certains vous promettent  « une circulation apaisée » mais oublient de vous dire que la densité des projets qu’ils ont préparés n’aura rien « d’apaisée » !

–          Notre ville ne peut devenir un exutoire aux problèmes que rencontre une grande métropole.  Nous souhaitons garder l’humain au cœur de notre projet de ville. L’anonymat, l’indifférence, l’incompréhension qui accompagnent souvent les bonds de la démographie non maîtrisée, ne doivent pas gagner notre Commune. Il nous faut penser aux nouveaux besoins auxquels il faudrait obligatoirement  faire face dans l’urgence. NON Gignac ne devra pas revivre les années 80.

Des mesures simples, peut-être pas  spectaculaires, mais directement au profit des Gignacais comme :

–          L’enlèvement des déchets verts pour les personnes en difficulté, notamment les personnes âgées.

–          Nous ne pouvons plus accepter ces containers débordant de détritus qui souillent nos trottoirs. Je proposerai la création de Points d’Apport Volontaire enterrés.

–          Je m’attèlerai à l’évolution indispensable vers le non polluant, en favorisant l’implantation de bornes électriques en trouvant des partenariats.

 

3ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger la transparence:

  •  Arrêt des projets imposés, sans concertation pour lesquels on vous réunit quand tout est ficelé. Pire qu’on vous cache en gagnant du temps pour vous mettre devant le fait accompli. Grâce aux moyens de communication actuels que je souhaite développer grâce aux nouvelles technologies, l’avis des citoyens  sur les grands projets  peut  facilement  être sollicité.
  •  Chaque projet envisagé qui suscitera un élan de refus (sondage, consultations, pétition) ne pourra aboutir en l’état et sera débattu, je m’y engage.
  • Je m’attacherai à établir une véritable interactivité entre l’équipe municipale et les Administrés par le biais de consultations sur tous les supports à notre disposition. Il sera bien entendu indispensable de réduire les dépenses en supprimant les gaspillages et autres parutions de prestige, ce sera le seul moyen de vraiment assurer une information municipale de qualité dans l’esprit du service public et le respect du contribuable.

          L’information ne peut  pas être reléguée à un rôle de propagande.

  • J‘associerai l’opposition à la préparation des conseils municipaux.

Parler de la démocratie c’est bien,
la mettre en pratique c’est mieux !
C’est ce que je ferai

 

2è Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger un lien social intergénérationnel renforcé et solidaire :

–          Je donnerai les moyens aux associations de valoriser  leurs activités et leurs projets en proposant la création d’un Comité de coordination associatif. Un agent chargé de développement culturel et sportif,  sera à la disposition du collectif. En toute autonomie, associer  les idées, le dynamisme et  le savoir-faire de tous,  la ville toute entière en sera la bénéficiaire.

–          Force de réflexion et de propositions  pourront s’organiser au sein de conseils  consultatifs  intergénérationnels ayant pour vocation l’intérêt commun.  Ainsi, nos Jeunes, nos ados, nos aînés, auront la possibilité de construire, selon leurs choix et leur motivation  un projet commun pour Gignac.  Je mettrai un lieu à leur disposition pour développer les activités  au sein de véritables ateliers « passeurs de savoir » pour ne pas gaspiller les connaissances des uns et l’envie d’apprendre des autres.

–          Ils auront la mission d’ouvrir des perspectives, non pas  de l’assistanat  mais Il s’agit bien de donner des outils pour valoriser les talents de chacun.

Pour paraphraser Kennedy  je pourrais dire à cette jeunesse : « Tu dis qu’on ne fait rien pour toi? Qu’est-ce que tu peux faire pour ta ville ? Vas-y monte un projet, on te suivra, c’est toi qui décide, propose»  C’est le langage que je veux tenir.

–          Pour répondre aux attentes de nombreux parents, nous augmenterons la capacité d’accueil de la crèche, le foncier nous le permet en continuité de l’existant.

–          Création pour nos anciens d’une structure d’accueil  médicalisée leur permettant de rester sur la commune où vivent leurs enfants.

–          La Commune n’est pas en règle avec la législation pour les déplacements, le stationnement et les accès pour les personnes  handicapées. Ce sera un très important chantier que nous activerons. C’est au maire qu’il appartient de mobiliser les acteurs de sa commune pour favoriser le « vivre ensemble » et  un accès pour Tous et partout. Dialogue, sensibilisation, l’APF sera sollicitée pour une concertation indispensable. La législation  l’imposera très bientôt, 2015 c’est demain, à nous de nous mobiliser pour améliorer ce service public auprès de nos concitoyens handicapés.

 

 

1ère Mesure :

EXEMPLARITÉ, ÉCOUTE, TRANSPARENCE :

Pour me consacrer entièrement à ma tâche de maire, j’abandonnerai mon activité professionnelle, sans garantie de la retrouver au terme de mon mandat. C’est par honnêteté vis-à-vis des électeurs qui m’auront accordé leur confiance, que je prends cet engagement.

L’exemplarité dans  une gestion  rigoureuse commence par des mesures concrètes que je mettrai en application dès mon élection :

  • Nous voterons une baisse de 30% des indemnités des élus pour les aligner sur celles de 2008
  • Le parc automobile communal sera  utilisé en appliquant la  stricte nécessité des déplacements dans le cadre du service public.
  • Pas d’audit  fait par un cabinet privé. Ce sera une économie pour la Commune entre 20 et 50.000€. Mon équipe et les services de l’Etat seront compétents pour établir un bilan de la situation financière.
  • Arrêt de l’hémorragie pour paiements d’honoraires de cabinets d’études, d’officines à projets, de cabinets chargés de missions, de prestations intellectuelles, d’études de faisabilité, une bouteille d’encre où s’engouffre l’argent public, en toute opacité. Seuls les organismes dont les expertises sont exigées par la loi, seront financés.
  • La masse salariale sera étudiée sans délai car nous devons préserver l’évolution des carrières des agents territoriaux garants de la qualité du service public et surtout bannir les recours excessifs à de coûteuses et  prétendues compétences extérieures.

La commune ne peut  plus assumer le train de vie qui lui a été imposé depuis 6 ans. Ceux qui vous diront le contraire veulent vous abuser. Les frais de fonctionnement sont exorbitants et la masse salariale est devenue, non pas pour un meilleur service, mais pour la satisfaction de quelques uns, un véritable boulet financier.

Arrêt de l’hémorragie des dépenses d’apparat.  

  • Alors que des quartiers entiers souffrent d’un manque évident d’entretien et d’équipements, éclairage public, routes, trottoirs, propreté,  des  achats compulsifs sont faits au mépris de l’intérêt général.

Le budget de la commune n’est pas un exutoire aux envies, aux caprices d’une poignée de décideurs en vase clos. Chaque somme que j’engagerai correspondra à une nécessité pour le bien commun.  La véritable ambition c’est celle d’améliorer le quotidien, d’avoir des retombées positives sur l’ensemble de notre ville et non pas de satisfaire les égos d’individus perdant pied avec la réalité.