2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

MERCI A TOUS !

publié le 27/03/2014

Gignacais, vous avez été  à nouveau plus de cinq cents à me soutenir ce soir, lors de mon meeting du deuxième tour.

Je tiens sincèrement à vous  en remercier du fond du cœur.

Au travers de la qualité de nos échanges, de vos messages de soutien et de vos encouragements, je n’ai retenu qu’une seule chose :

« celle d’avoir fait le bon choix pour ce deuxième tour ».

Remerciements à Eric DIARD,      Rolland MOUREN,      Brigitte FERRANDIZ   et    à  David DOUILLET qui m’ont fait l’honneur de me soutenir.

Cliquez sur le lien pour avoir accès à la vidéo ——-> David Douillet

Je compte sur Vous !!!

On compte sur Vous Dimanche !!!

(Attention au changement d’heure, nous dormirons une heure de moins)

Honnêteté et Transparence !

publié le 25/03/2014

favicon

Il faut que les Gignacais sachent que la constitution d’un conseil municipal n’est pas une recette de cuisine, un peu de tout, un peu de rien. L’Institution communale doit respecter des règles pour être efficace:

Mon sentiment ou mon ego ne sont pas en jeu, comme certains veulent  le faire croire en vous abusant. Les exigences irréalistes d’un candidat condamneraient une majorité à l’immobilisme, voire à l’implosion.

M. Trubert a mis des conditions intenables pour le bon fonctionnement d’un conseil municipal. Il exigeait plus de 10 d’élus.  Que deviendrait le choix des Gignacais qui voteraient pour une tête de liste qui n’aurait pas de majorité ?

Comment appliquer un programme et des engagements pris devant les électeurs, si des volontés contraires au sein même d’une majorité  s’y opposaient ? Comment voter par exemple, des subventions si ces élus majoritaires, jouant d’influences diverses voire hostiles selon leurs propres critères l’empêchaient, mettant le maire lui-même dans l’impossibilité de tenir ses engagements ? La machine serait vite grippée. M.Trubert est-il prêt à renoncer à ce qu’il décrit dans son programme pour adhérer à tous les points des programmes de ses « adversaires ». J’en doute, alors que se passera-t-il ?

La crise ? Les articles dans la presse ? Les éclats ? Et des électeurs floués, trompés, abusés, manipulés.
Un maire doit être le garant du programme qu’il promet d’appliquer et s’il  n’en a plus les moyens avec une majorité en trompe l’œil,  il entraîne son conseil  vers l’implosion.

Il y a des exigences qui vont à l’encontre d’une vision franche et honnête d’un candidat face aux électeurs. La logique et une bonne connaissance du fonctionnement des Institutions communales doivent prédominer.

Gignacaises, Gignacais,  mon action pour Gignac tiendra compte de toutes les opinions, je respecterai les avis de tous les Gignacais, mais une équipe municipale, majorité et opposition confondues, doit être bâtie sur des bases solides nettes et cohérentes.

Honnêteté et transparence.

Gignacaises, Gignacais,

publié le 25/03/2014
faviconJ’ai une équipe formidable autour de moi.

Des hommes et des femmes, compétents, volontaires, dévoués, rassemblés par leurs valeurs citoyennes et républicaines.

J’ai souhaité  conserver cette liste dans son intégralité pour aborder le 2ème tour, une question d’honnêteté, de fidélité.
Je sais qu’ils peuvent rassembler les Gignacais.

J’en appelle à tous ceux qui veulent donner une chance à Gignac de clore le chapitre PS/PC Front de Gauche, à ceux qui veulent repousser les plans inconcevables d’une équipe municipale qui fera de Gignac un déversoir de problèmes, d’une urbanisation tous azimuts, une commune sacrifiée comme elle l’a déjà été pour la création de l’aire des gens du voyage sur son seul territoire.

Un conseil municipal est un espace où la majorité doit être cohérente, unie et forte, mais c’est aussi un espace de liberté.

Je me suis exprimé sur ce sujet, les citoyens dans toutes leurs sensibilités seront respectés, ils auront la parole et je me suis engagé à ce que la démocratie ne reste pas, comme on l’a connu, de belles paroles.

Je  me suis engagé à gérer Gignac dans la transparence, l’honnêteté et l’exigence dans le respect de chaque Gignacaise et Gignacais, j’attends votre mobilisation pour y parvenir, dimanche 30 mars.

Mes propositions (suite 10)

publié le 11/03/2014

TAMPON 2014 GA

10ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger la sécurité pour vos familles

–          Je m’attacherai à rendre visible l’action d’une Police Municipale qui doit être aidée, appuyée, comprise dans ses difficultés  devant une tâche souvent ingrate auprès de nos concitoyens.

–          Il ne suffit pas d’aligner des caméras de video surveillance pour instaurer la tranquillité d’une commune. La prévention sera l’enjeu d’une interaction  entre le monde éducatif, les forces de Police, l’Etat, la Commune.  Comment ? Avec notamment une activation effective  du CLSPD.

Ce CLSPD outil indispensable au travail de prévention contre la délinquance n’a jamais été exploité. Juste un effet d’annonce. Pire,  il a fait l’objet d’une  sous –traitance  pour  24.757.20€ à une société privée, décriée par tous les observateurs sérieux, sans bilan, ni compte rendus. Vers quoi, vers Qui partent ces budgets ? A quoi a servi ce marché Public? Ce genre de pratique ne doit plus avoir cours.

–          Je reste persuadé que l’éducation active sur le terrain doit prendre le relais et je n’accepterai pas comme une fatalité de voir se développer des zones de non droit ou de désordre. Des éducateurs  devront  s’atteler à créer des passerelles  rompues  depuis six ans.

–          Des rues bien éclairées sont aussi le gage d’une tranquillité pour nos concitoyens. Ce sera une priorité pour nos équipes techniques.

–          L’action sur le terrain doit être confiée à des Policiers Municipaux expérimentés avec l’aide des ASVP. L’organisation de ce travail directement en lien avec la sécurité publique doit être irréprochable. La concertation sera aussi la garantie  d’une efficacité souhaitée par Tous.

Mes propositions (suite 9)

publié le 08/03/2014

TAMPON 2014 GA

9ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger  un juste retour de vos impôts  et des investissements raisonnés:

  • On vous a abusés par différents tours de passe-passe pour masquer des augmentations de la fiscalité. Pendant six ans, le train de vie de notre Commune a été mené dans l’exagération. L’équipe sortante a véritablement joué au Monopoly  en toute inconscience,  en vous faisant croire que l’opulence régnait pour mieux dépenser, je dirai surtout mieux gaspiller.
  • Qui peut  prétendre, dans un contexte de diète imposé par  l’Etat, qu’une commune peut investir  à l’aveuglette, sans mesurer les charges et les coûts de fonctionnement à venir ? Quelle moyenne Commune peut investir 700.000€ pour installer  des pelouses synthétiques, alors que ses  gymnases prennent l’eau,  que les  cours d’écoles alignent trous et revêtements endommagés, que des quartiers entiers sont laissés à l’abandon au profit du « tape à l’œil » ?
  • Oui, voilà la politique de l’équipe sortante. Réalisations bancales, décidées dans l’urgence et l’improvisation,  hélas tout cela a un coût:
  • Un parcours de santé quasiment en ruine, colmaté à grands frais incessants. La précipitation était tellement à son comble, qu’il a même fallu débourser pas moins de 6700€ pour déplacer son tracé.  les seuls terrassements et aménagements ont coûté la bagatelle de 120.778 € pour un résultat calamiteux qui n’a tenu aucun compte du terrain, des pentes et des écoulements des eaux.
  • Alors qu’un simple local de jardinage est refusé, un square, où ont été coulées des tonnes de béton, a été  construit au mépris du principe de précaution sur l’emprise du Tunnel du Rove. Il se fissure et se détériore quelques mois après son inauguration en grandes pompes !  et on ose vous amuser avec un pseudo « grand prix » pour l’innovation!
  • Des marchés pour des prestations intellectuelles et autres études sont lancées à tort et à travers. Pas moins de 22.200€ H.T. pour une faisabilité d’un aménagement place des Templiers.

La colonie de vacances, un patrimoine de 900.000€ abandonné au pourrissement, une situation qui doit interpeler le contribuable.

Un voilier qui a nécessité  l’embauche d’un skipper payé à l’année, fournitures, entretien constant, location de l’anneau, assurances, les propriétaires de bateau sauront apprécier les coûts.

Il  faut rompre avec cette politique qui dilapide nos impôts

Quand on sait que les chiffres de 2013 étaient très préoccupants, on peut redouter 2014, compte tenu des investissements débloqués à la hâte et les 2 millions d’euros empruntés à la fin décembre 2013, pour boucler le budget. C’est enregistré, officiel, bien réel.

On vous a trompés en 2008, sur la dette, les mêmes manipulations sont à nouveau lancées pour 2014.

Je veux rétablir le bons sens et la raison.

  • Une diminution de la pression fiscale ne pourra se faire sans « réduire la voilure » Ceux qui vous diront le contraire vous trompent. Tout projet doit tenir compte des charges qui en découlent.
  • Le savoir-faire existe au sein de notre collectivité territoriale, mon équipe saura définir et vous proposer des priorités. Pas du spectaculaire mais de l’utile, de l’indispensable et vous êtes nombreux à le demander, vous êtes en droit de l’exiger.

Mes propositions (suite 8)

publié le 05/03/2014

TAMPON 2014 GA

8ème Mesure :

 Vous êtes en droit d’exiger une relation privilégiée entre l’école et  la citoyenneté

–          Les élus sont parmi les premiers interlocuteurs du monde éducatif. l’école lieu d’éveil et de connaissance doit recevoir un appui sans faille.  Je m’y engage.

–          Je serai disponible et attentif,  Je serai présent aux conseils  d’écoles aux côtés de l’élu à l’éducation et vie scolaire. On pourra ainsi gagner un temps précieux pour traiter les demandes et prendre les décisions qui conviennent  pour le bien-être de nos enfants.

–          Je souhaite également encourager les initiatives porteuses de valeurs  citoyennes, l’information, des concours, des expositions, des conférences, journées pour la mémoire et l’ouverture sur le monde. Beaucoup  de témoins, de passionnés par des sujets variés et porteurs de valeurs, peuvent faire passer leurs connaissances auprès des plus jeunes. C’est ainsi que se construit une conscience citoyenne. Nous pourrons tout à fait retrouver les « ateliers passeurs de savoir » au cœur de ces actions envers la jeunesse.

–          Depuis plus de 4 ans, les ados et jeunes adultes ont été abandonnés, aucune  mesure n’a été mise en œuvre. L’action qui commençait à porter ses fruits a été stoppée. Tout est à refaire.   Nous devrons nous atteler à rétablir la confiance et le dialogue.

–          La réforme des rythmes scolaires doit être travaillée en concertation. En période de disette budgétaire imposée par l’Etat, le défi sera d’autant plus difficile à relever, nous nous y consacrerons avec toutes les équipes éducatives et les parents d’élèves.

–          Je souhaite également  souligner l’excellence, en  permettant à la ville de récompenser les jeunes bacheliers,  les étudiants obtenant des diplômes consacrant la réussite d’études supérieures  comme l’acquisition d’un métier.

L’émulation, l’exemplarité participent également à la construction d’une éducation et d’une conscience citoyenne. Gignac sera fière de mettre en lumière sa jeunesse et aussi de la citer en exemple.

Mes propositions (suite 7)

publié le 02/03/2014

TAMPON 2014 GA

7ème Mesure :

Vous êtes en droit d’exiger que toutes les chances soient mises du côté des demandeurs d’emploi

Il sera indispensable de dynamiser le bureau de l’emploi en créant un poste à temps plein pour assurer :

–          L’accueil du public adulte  pour établir un diagnostic personnalisé, déterminer une orientation et un accompagnement dans la recherche de l’emploi.

–          Mettre en place un atelier  de Techniques de recherche d’emploi en relation avec le PLIE et Pôle Emploi.

–          Pour le public jeune : Renforcer le lien avec la Mission Locale, notamment en ce qui concerne les actions de recrutements

–          Rechercher des partenariats avec des entreprises sur la commune et au-delà.

Notre bassin d’emploi manque cruellement de chantier d’insertion ou d’une entreprise d’insertion.  Je mettrai en action ce dispositif, par appel d’offre.

Bien entendu  l’effort vers les Emplois d’Avenir sera poursuivi. L’équipe municipale que je conduirai saura appuyer  les actions qui valorisent la volonté d’une accession à un premier emploi, comme le retour au monde du travail.

Je m’attacherai à ouvrir les emplois saisonniers aux jeunes Gignacais qui sauront mettre en avant une véritable motivation et un savoir-faire porteur pour la collectivité. Les parcours scolaires, professionnels  devront constituer des  critères majeurs  de choix.  De plus, il n’est pas concevable d’attribuer  des emplois payés par le contribuable,  sans une réelle justification.

C’est une politique volontariste que je souhaite mettre en œuvre, envers nos concitoyens en difficulté. Pas d’assistanat mais un réel accompagnement.