2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Compte rendu du Conseil Communautaire du 18 juillet 2014

publié le 20/07/2014

Après l’approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné les 74 rapports présentés par les Présidents de commissions.

Les deux points principaux qui ont suscité des débats « passionnés » ont été les points 1 concernant la décision modificative du budget et 16 concernant le contrat local de propreté.

Point 1 de la commission « Fonctionnement Maîtrise des Coûts » :

Après l’approbation du compte administratif 2013, lors de la séance du 26 juin 2014 ayant entraîné des débats houleux avec l’ancienne majorité qui avait la paternité de cet exercice, il s’agissait cette fois-ci, de revoir le budget réalisé par l’ancienne majorité : « Réduction des coûts » de Fonctionnement pour 1,2 millions d’euros et des Investissements pour 15 millions d’euros soit une économie de 16,2 millions d’euros.

Mais aussi : ………, vous trouverez la suite de ce compte rendu par le lien suivant ——-> CR CC du 18 07 2014

et les votes sur les différentes délibérations par le lien suivant ——-> ODJ Conseil Communautaire du 18 juillet 2014

Les mauvaises manières de M.Amiraty continuent:

publié le 18/05/2014

002      015

Samedi 17 mai, inauguration du nouvel aménagement des avenues Jan Palach et Pousaraque.

M.Amiraty qui proclame être le maire de Tous les Gignacais, aurait dû profiter de cette occasion pour en faire la démonstration. Fidèle à ses mauvaises manières, il n’a pas pris la peine d’inviter les conseillers municipaux d’opposition. On peut déplorer un tel manque de considération envers des conseillers justement chargés de représenter les Gignacais dans leur réelle diversité, voire majorité vu le total des suffrages des dernières élections.

Mais M.Amiraty n’avait pas uniquement réservé ses mauvaises manières à ses opposants au sein du conseil municipal. Il avait passé sous silence cette inauguration auprès des Instances communautaires Marseille Provence Métropole. Le Président Teissier, ni informé, ni donc invité, a pu s’étonner que le principal acteur financier du projet (1,9 millions d’euros) ne soit convié à l’inauguration, en sa personne.

M.Amiraty a oublié ses belles envolées sur la démocratie, le respect des valeurs républicaines qu’il réserve uniquement à l’animation de ses banquets et autres spectacles de campagne.

Il aura fallu mon intervention pour remettre les pendules à l’heure.  C’est le premier vice-président Eric Diard qui a pu représenter malgré tout le Président Teissier.

N’oubliant pas, son légendaire culot, M.Amiraty a osé « excuser » le Président retenu par une autre obligation. Nous n’en sommes pas à une pirouette près!

Le stratagème adopté par le Maire pour éviter la présence du nouveau président de la CUM, dont il a  été éjecté du fauteuil de vice-président en dit long sur l’état d’esprit d’un élu agitant des formules mais les oubliant dès qu’il faut les appliquer.

Le protocole et la note consensuelle que doit afficher une telle inauguration a exonéré M.Amiraty d’entendre ce qui fâche. Le projet dont il veut s’attribuer les mérites était mis en œuvre dès 2005 et prêt en 2008 mais stoppé au lendemain des élections qui ont vu arriver M.Amiraty aux affaires. Deux ronds-points initialement prévus devaient véritablement sécuriser les avenues. Par calcul, le projet a été mis de côté pour ressortir à la hâte en 2014. Nous avons alors assisté à  un véritable compte à rebours  électoral qui a généré tant de nuisances pour les  Gignacais et des entreprises qui ont dû travailler dans l’exaspération et la résignation, embarquées dans une folle course contre la montre. Comment se maintiendront ces équipements, nous serons attentifs à leur devenir.

Le maire de tous les Gignacais ? Encore une formule vide de sens.

Mise en place des Commissions à la CUM

publié le 07/05/2014

Hier, mardi 6 mai 2014, Monsieur le Président Guy TEISSIER présidait la mise en place de l’ensemble des commissions permanentes de travail et d’études.

Les commissions sont les suivantes :

– Commission Fonctionnement et Maîtrise des Coûts

– Commission de l’Espace Communautaire

– Commission Développement Économique et Emploi

– Commission Habitat et Politique de la Ville

– Commission Propreté Environnement Développement Durable

– Commission Ports et Espace Maritime

– Commission Équipements d’Intérêt Communautaire, Patrimoine Foncier, Protection et Sécurité des Espaces Communautaires

– Commission Développement des Transports Métropolitains

– Commission Voirie et Signalisation

– Commission Innovation Prospective et Enseignement Supérieur

– Commission Rayonnement International et Tourisme

L’ordre du jour consistait essentiellement à la mise en place des Présidents et des deux Vice-présidents par commission.

J’avais au préalable accepté d’être candidat à la présidence de la Commission « Équipements d’Intérêt Communautaire, Patrimoine Foncier, Protection et Sécurité des Espaces Communautaires ».

J’ai  été élu à la quasi unanimité, deux membres s’étant abstenus, dont Mme Chazeau qui en fait également partie .

 Dans un souci d’ouverture, M. Guy TEISSIER avait proposé à l’opposition de présenter ses candidats. Cette dernière n’ en n’a proposé  aucun.

C’est avec fierté que je présiderai cette commission pour les six années à venir, ce qui me permettra d’œuvrer pour l’espace communautaire, mais aussi pour les intérêts de notre commune.

Je siégerai également à la Commission Développement des Transports Métropolitains et  ne manquerai pas de vous informer de mes futures actions et décisions dans ces commissions.

Conseil de Communauté du vendredi 25 avril 2014

publié le 27/04/2014

Une situation financière préoccupante !

C’est en ces termes que le Président Guy TEISSIER à débuté sa présentation des orientations budgétaires 2014 de MPM.

Bien que 27 points aient été à l’ordre du jour, la présentation des orientations budgétaires aura été le point essentiel de ce Conseil communautaire du vendredi 25 avril 2014.

La Provence du vendredi s’en était fait l’écho et c’est hélas sans surprise que les chiffres sont tombés au sortir de l’audit financier effectué par le cabinet KALYPS, le même qui avait été diligenté en 2008 par M. Eugène CASELLI, évitant ainsi toute contestation « politique ».

Voir l’article de La Provence —————> La Pvce du 25 04 2014

La dette augmentée d’environ 300 millions d’euros sous la mandature de M. CASELLI, s’élève à ce jour à 1,5 milliards d’euros ; il est évident que les marges de manœuvre de la nouvelle majorité sont plus que limitées.

Le nouveau Président a clairement exprimé ses craintes d’être mis sous tutelle par la cour des comptes qui analysera très prochainement la situation financière de la communauté urbaine.

On été mis en cause :

– le manque de rigueur de M. Caselli, son irresponsabilité.

– Les embauches massives avec plus de 4000 agents aujourd’hui à la communauté urbaine !

– Un parc automobile de plus de 700 véhicules,

– Le cabinet du président constitué de plus de 30 personnes auxquelles s’ajoutent environ 10 personnes au service communication,

– L’inflation des investissements sur l’année 2013 à des fins purement électoralistes.

Dans ce contexte fortement dégradé, le recours à la fiscalité devenait inévitable,  quel qu’aurait été le nouveau Président.

Bien évidemment, c’est à regret que j’ai voté POUR l’augmentation de la fiscalité.

Curieusement M. Amiraty s’est associé au groupe FN qui s’est  abstenu, son groupe socialiste et apparentés ayant  pourtant  voté contre.

Afin de limiter les risques d’une mise sous tutelle et de redresser cette situation fortement dégradée, plusieurs  grands axes seront mis en œuvre :

1 – L’augmentation de la fiscalité avec la TH qui augmentera d’un point,  passant de 12,34%  à  13,34% et la TF sur les propriétés bâties qui, de  1,88%  passera à 3,88%, soit une moyenne de 5 à 7 € par mois pour les propriétaires. Les taux sur les cotisations foncières des entreprises sont maintenus ainsi que celui de l’enlèvement des ordures ménagères.

2 – Une réduction des frais de fonctionnement de l’ordre de 10 millions d’euros. Ils étaient en hausse de 7,5%  en sachant que le déficit structurel est de l’ordre de 40 millions d’euros.

3 – Une maîtrise des investissements qui seront ramenés de 400 millions à 250 millions d’euros.

4 – Le contexte étant fortement dégradé, M. Teissier renonce à ses indemnités de Président. Ses frais de représentation passeront de 45.000 à 30.000€, afin, souligne-t-il de donner l’exemple.

Comme la loi le permet, le nombre des Vice-présidents passera de 33 à 15 contribuant aussi à la réduction draconienne nécessaire des frais de fonctionnement.

Si M. Amiraty n’a pas demandé la parole pour évoquer l’augmentation de la fiscalité, il fut le seul parmi les élus, à tenter (sans succès), évoquant un consensus politique nécessaire pour renvoyer une bonne image aux électeurs, de défendre sa place de Vice-président. Il ira jusqu’à comparer le Président à « Brutus » ! De bien mauvaises manières !

Ci-joint en annexes la note de synthèse du budget 2014, l’analyse financière du cabinet d’audit KALYPS et l’article du journal La Provence d’hier.

——————> Note de Synthèse Orient Budget MPM 2014

——————> Audit Financier MPM 2014

——————> La Pvce du 26 04 2014

Je reste à votre entière disposition pour vous présenter l’ensemble des documents de ce Conseil Communautaire du 25 avril 2014.

Premier conseil de la communauté urbaine de Marseille

publié le 07/04/2014

La Provence du 08-04-2014

Voir l’article par le lien ——>  La Provence du 08 04 2014

Je vous avais promis de m’investir dans mon rôle d’élu à la Communauté urbaine, tant cet organisme peut avoir de poids sur notre commune de Gignac la Nerthe.

Je serai donc assidu à chaque  séance et  vous  en donnerai  les compte- rendus.

La première  séance  eu lieu ce matin, lundi 7 avril 2014 de 9h30 à 11h30.

L’ordre du jour concernait l’élection du Président  de la CUM pour les six années à venir.

Deux candidats étaient  en lice :

M. Michel ILLAC – Sans étiquette – Maire d’Ensuès .

Monsieur  Guy  TEISSIER – UMP – Député Maire des 9ème et 10 ème arrondissements de Marseille .

On notera l’absence à ce conseil de M. le  Député Vincent Burroni, qui n’a pas donné de procuration.

M. Guy Tessier l’ a emporté haut la main par 90 voix sur 137 votants.

Il succède donc à M. Eugène Caselli en tant que Président de la CUM (Communauté urbaine Marseille Provence Métrople. )

Des économies à la CUM !

Dans ma campagne, je vous avais annoncé que, si nous  étions  élus, mes colistiers et moi-même, ramènerions  nos indemnités au niveau de celles de 2008.

C’est donc  à ma grande satisfaction que  le nouveau Président a annoncé qu’il réduirait les indemnités des élus communautaires.

Mais également, la modification du nombre de vice-présidents qui serait diminué de moitié . Trente personnes en bénéficiaient. Quinze seulement percevront  ces indemnités de Vice-présidents, ce qui constitue une belle économie !

Urbanisme : de bonnes perspectives pour Gignac !

Le nouveau Président a également insisté sur son attachement au caractère rural de certaines des dix-huit villes de la communauté, et souhaite éviter une urbanisation galopante,  avec des grands ensembles sociaux comme cela vient d’être le cas dans certaines villes, tout en restant néanmoins conscient des besoins de logements.

Ce discours m’a encore plus encouragé, si besoin était, à travailler pour Gignac, dans ce sens.

Nous pourrons peut-être éviter les projets exorbitants de l’équipe Amiraty-Croce, qui destinaient notre ville à une urbanisation  galopante.

Aucun débat n’était prévu pour cette séance, elle s’achèvera sur  des discours protocolaires.