2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Compte rendu du Conseil de Territoire du 22 avril 2016.

publié le 25/04/2016

Le 23 mars 2016, était mis en place : le Conseil de Territoire.

Celui de ce jour, débutera par l’approbation des procès-verbaux des précédents conseils du 21/12/2015 et du 23/03/2016. Seront ensuite examinés 40 rapports présentés par le Président Teissier lui-même, les différentes commissions au nombre de treize n’étant pas encore créées mais qui feront  l’objet de la délibération numéro 39, approuvée à l’unanimité.

Le Point 1 concernait la dénomination de notre Territoire et c’est sans surprise et à l’unanimité qu’il a été baptisé « Territoire Marseille-Provence ».

Le Territoire n’ayant plus qu’un rôle consultatif, ont malgré tout été examinés les Points 2 et 3, concernant « le Compte Administratif 2015 et le Compte de Gestion de l’ex Communauté Urbaine Marseille-Provence-Métropole ». Le Président Teissier étant sorti de l’hémicycle selon le code des collectivités territoriales, c’est M. Jean-Pierre Girorgi Vice-Président qui présidera momentanément la séance. L’opposition avancera avec sa mauvaise foi coutumière, que le redressement des comptes est principalement lié à l’augmentation de la fiscalité des ménages, permettant ainsi un moindre recours à l’emprunt. M. Giorgi contestera ces arguments, rappelant les nombreuses actions mises en œuvre pour rétablir la situation, compte tenu du contexte particulièrement dégradé de l’institution à l’arrivée de la nouvelle majorité. Les efforts portant sur la restructuration des services avec un arrêt des embauches « massives » engagées par la précédente majorité, mais aussi le traitement des contentieux comme Evéré et Fralib qui coûteront quelques millions d’euros à la collectivité. Seront néanmoins maintenus des investissements à hauteur de 375 millions d’euros. Les groupes APEM et PTS (socialo-communistes et apparentés) s’abstiendront, tandis que le FN votera contre.

Lors du Point 7, le groupe APEM proposera au Président Guy Teissier, la création d’une commission « consultative » des Marchés pour ceux se situant sur le principe, au-delà du million d’euros. Cette requête a retenu l’attention du Président qui pourrait souscrire lors d’un prochain conseil à la création de cette commission ainsi qu’à la désignation de ses membres.

Lors des Points 17 et 18, le Président Teissier félicitera entre autres Mme Laure-Agnès CARADEC pour son investissement sur le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. Il rappellera que pas moins de 50 réunions ont eu lieu à ce-jour depuis avril 2014 et que depuis cette date, des points mensuels ont été réalisés, l’ensemble des maires ayant ainsi  pu intervenir « à souhait », être écoutés et entendus sur le sujet sensible de l’avenir de leurs communes respectives qui sera fixé par le futur PLUi.

Vous trouverez le résumé des votes de ce conseil de territoire par le lien suivant —> ODJ CT du 22 04 2016

Clôture de ce Conseil de Territoire vers 12h15.

Compte rendu du 1er Conseil de Territoire du 23 mars 2016.

publié le 24/03/2016

Après la mise en place de la Métropole, la semaine dernière, la « machine » se remet en route,  autorisant ainsi la mise en place des 6 Conseils de Territoire dont les noms restent à définir. Ainsi hier après-midi à 14h30 avait lieu le 1er Conseil de Territoire de « l’ex -Communauté urbaine MPM ». Même si l’appellation n’est pas encore définie, certains parient déjà tout simplement sur « Marseille Provence » ; A suivre ….

Contenu de l’ordre du jour  :

– Election du Président du Conseil de Territoire,

– Détermination du nombre de Vice-Présidents du Conseil de Territoire

– Adoption du système de vote électronique pour les opérations électorales et le vote des rapports présentés en Conseil de Territoire

– Election des Vice-Présidents du Conseil de Territoire

– Lecture de la Charte de l’Elu local prévue à l’article L.1111-1-1 du CGCT

 

M. Georges ROSSO,  Maire du Rove et doyen de cette assemblée présidait l’ouverture de ce Conseil en faisant procéder à l’élection du Président du Conseil du Territoire.

Étaient candidats :

Monsieur Guy Teissier « ex-Président de la Communauté Urbaine MPM » et Monsieur Patrick MAGRO, conseiller municipal socialiste de Septèmes-les-Vallons. Les candidats s’exprimeront en préambule des votes sur leurs perceptions de la mission qu’ils sollicitent. Guy Teissier a remercié toutes celles et ceux qui lui ont accordé leur confiance faisant part de la satisfaction qu’il a eue à conduire et redresser pendant pratiquement pendant deux ans la Communauté Urbaine, celle-ci présentant une situation financière précaire. Il rappellera la dette et la restructuration des services afin de rendre plus performante cette institution, soulignant au passage les investissements les plus importants sur cette période. Aujourd’hui la mission est tout autre puisqu’elle consistera principalement à transférer les compétences des Territoires vers la Métropole, ceux-ci devant disparaitre (ex EPCI) en 2019.

Intervention Guy Teissier

Monsieur MAGRO expliquera également ses ambitions, mais c’est sans surprise que Monsieur Guy Teissier sera élu Président du Conseil de Territoire avec 113 voix contre 33 voix sur 175 votants (18 blancs et 11 Nuls).

Le Président Guy Teissier sera longuement et chaleureusement applaudi avant de s’installer dans son nouveau fauteuil. Il fera adopter à la majorité le nombre de 15 Vice-Présidents, maximum fixé par la loi (mais qui aurait pu être inférieur) – (FN Contre et 2 Abstentions) puis à l’unanimité, l’approbation du système de vote électronique, qui avait été expliqué à l’assemblée au préalable.

Liste des Vice-Présidents élus : M. Jean-Pierre GIORGY maire de Carnoux-en-Provence, M. Claude PICCIRILLO maire de Saint Victoret, M. Jean-Claude BERTRAND maire de Plan de Cuques, M. Jérôme ORGEAS maire de Roquefort-la-Bédoule, M. Patrick GHIGONETTO maire de Ceyreste, Mme Valérie BOYER maire du 6ème secteur de Marseille, M. Lionel ROYER-PERREAUT maire du 5ème secteur de Marseille, M. Roland MORAINE maire du 4ème secteur de Marseille, Mme Sabine BERNASCONI maire du 1er secteur de Marseille, Mme Laure-Agnès CARADEC Adjointe au maire de Marseille, M. Daniel HERMANN conseiller d’arrondissements de Marseille, Mme Monique CORDIER Adjointe au maire de Marseille, M. Gérard CHENOZ Adjoint au maire de Marseille, Mme Carine ROGER conseillère d’arrondissements de Marseille et M. Bruno GILLES Sénateur maire du 3ème secteur de Marseille.

Guy Teissier et les Vice-Présidents

Précisons que  deux autres candidats se sont présentés à ces élections sans succès :

Monsieur Michel ILLAC maire d’Ensuès-la-Redonne face à Mme Valérie BOYER

M. Didier ZANINI face à Mme Carine ROGER.

Notons que, la veille, lors de la réunion préparatoire de ce conseil entre élus de la majorité,  nous avions été informés, du retrait de la candidature de M. Christian AMIRATY, candidature qui avait largement fait polémique au sein du groupe majoritaire auquel j’appartiens.

M. Jean-Claude GAUDIN interviendra avec sa verve habituelle, pour répondre aux remarques de M. ILLAC

Pour finir, le Président Teissier donnera lecture de la Charte de l’Elu Local que vous trouverez par le lien suivant —> Charte de l’Elu Local

et clôturera ce 1er Conseil de Territoire vers 17h15.

Compte rendu du Conseil Communautaire du 21 décembre 2015.

publié le 22/12/2015

Avant les délibérations :

Ce dernier conseil communautaire de l’année aurait dû être également le dernier  de l’ère de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole. Un Conseil de Territoire devait naître en lieu et place,  compte tenu de l’arrivée de la Métropole au 1er janvier 2016. Mais …. Suite au recours intenté par Mme Joissains, Maire d’Aix-en-Provence et Présidente de la Communauté de Commune du Pays d’Aix (CPA), la Métropole ne pourra pas fonctionner à cette date comme prévu, bien que  son Président  ait été élu courant novembre 2015, en la personne de Jean-Claude GAUDIN.

Le Président Guy TEISSIER a expliqué  la complexité de la situation, précisant que la Communauté Urbaine fonctionnera encore quelques mois. En effet,  le Conseil d’État a suspendu, vendredi 18 décembre, deux arrêtés fixant la répartition des sièges au sein de la métropole Aix-Marseille-Provence, entrainant ainsi un retard dans l’entrée en fonction de la plus vaste intercommunalité de France, à la gestation laborieuse, jusqu’à décision du Conseil  qui rendra sa décision dans les trois mois. En attendant les suites qu’il conviendra à  donner, le futur conseil de la métropole d’Aix-Marseille-Provence serait dans l’impossibilité de siéger ; Les groupements de communes actuels  continueront également à fonctionner », a précisé la plus haute juridiction administrative.

 Grosse satisfaction toutefois malgré ces complications : Le vote du Budget Primitif assure les salaires de  l’ensemble du personnel de la CUMPM, ce qui n’est pas le cas des autres EPCI confrontés à de réelles difficulté dans ce contexte très particulier.

—————————-

Le conseil débutera par l’approbation du procès-verbal du précédent conseil et du compte rendu des décisions de M. Teissier ainsi que des décisions du bureau. Seront examinés 146 rapports présentés par les différents Présidents de commissions.

Le Point 1 « Budget Primitif 2016 »  présenté par Jean Montagnac, Maire de Carry-le-Rouet, Président de la commission « Fonctionnement et Maîtrise des Coûts » rappellera la poursuite du désendettement de la Communauté Urbaine ; Sa  capacité de remboursement était de 17 ans en 2014 et devrait passer à 14,5 ans en 2016, ce qui est encore loin du ratio des 5 ans que l’on devrait avoir. M. Montagnac fera remarquer l’effort consenti dans ce budget 2016 de 60 millions d’euros destinés à la Voirie. Après diverses interventions, les groupes APEM et PTS s’abstiendront, tandis que le FN votera contre.

Le Point 47 concernant indirectement le transfert du siège de la RTM dans de nouveaux locaux fera à nouveau polémique, malgré les explications déjà avancées lors du dernier Conseil Communautaire du 20 novembre 2015 (voir mon précédent compte-rendu).

Les groupes APEM et PTS voteront contre cette délibération ainsi que le FN.

Lors des débats sur le Point 88, l’ancien Président Eugène CASELI félicitera le Président TEISSIER pour le travail accompli et les négociations menées dans le cadre du règlement du contentieux de l’affaire de l’incinérateur de Fos sur Mer entre la Communauté Urbaine et la société EVERE.

Lors du précédent Conseil Communautaire, le Point 130 concernant l’approbation d’une convention relative au financement des travaux de construction du terminal de transport combiné de Mourepiane avait été retiré. M. BLUM (Majorité), Mme GHALI ainsi que d’autres, interviendront en demandant un nouveau retrait de cette délibération, le commissaire enquêteur ayant finalement prononcé un avis défavorable dans son rapport définitif sur cette opération. Après une écoute attentive des arguments avancés, en bon démocrate, le Président TEISSIER acceptera à nouveau le retrait de la délibération du conseil.

Pour terminer, le Point 146 suscitera des débats ; Il engendre la suppression de certains pôles de recherche médicale, notamment sur le Campus de l’Hôpital NORD au profit du Campus de la Timone. Les conséquences sont, de l’avis de certains, désastreuses, car elles entraînent la « fuite » de ces chercheurs Marseillais, qui préfèrent s’installer ailleurs plutôt que se déplacer vers le centre-ville sur le Campus de la Timone. Le Président TEISSIER expliquera que la demande provient de l’Université Aix Marseille et non de la Communauté Urbaine qui n’intervient que dans le financement des opérations. Une fois de plus à l’écoute des  arguments des divers rapporteurs, il retirera donc cette délibération du conseil.

Vous trouverez ce résumé par le lien suivant —ODJ Conseil 21 decembre 2015

Clôture de ce Conseil Communautaire vers 13h30.

Compte rendu du Conseil Communautaire du 20 novembre 2015.

publié le 25/11/2015

Après approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné 66 rapports présentés par les différents Présidents de commissions.

Sur les 66 délibérations présentées, 22 rapports d’activité des différentes délégations de services publics étaient à l’ordre du jour sans être soumises au vote. Egalement non soumis au vote, le Point 1 « Rapport d’Orientations Budgétaires de l’exercice 2016 » présenté par Jean Montagnac Maire de Carry-le-Rouet, Président de la commission « Fonctionnement et Maîtrise des Coûts ». Sur des bases économiques identiques au budget 2015, les objectifs seront de transférer 12 à 13 millions d’euros du Fonctionnement vers les Investissements et de poursuivre la réduction de la dette (remboursement du capital, 78 M€ en 2014, 81 M€ en 2015 et 89 M€ projetés sur 2016). Rappelons que le budget 2015, même s’il n’est pas encore terminé, a été respecté et amélioré grâce au pilotage rigoureux de la masse salariale, des charges générales et des charges de gestion. Cependant ce budget 2016 comporte des contraintes budgétaires importantes non négligeables, telle la réduction des dotations de l’état (- 11,6 M€), l’engagement avec EVERE pour solder le contentieux de l’incinérateur de Fos et la fin des compensations sociales versées par la ville de Marseille à la RTM.

Bien que hors conseil mais présenté au Bureau, le transfert de l’actuel siège de la RTM dans les immeubles ASTROLABE et CALYPSO sur une surface de 6193 m² au total sera évoqué et fera polémique. Polémique orchestrée par les syndicats expliquant « qu’ils sont chez eux là ou ils sont», appuyés par l’opposition au travers des groupes APEM et PTS (socialistes communistes et apparentés) qui interviendront en séance ne comprenant pas la précipitation apportée dans ce dossier. Un déménagement inutile selon eux, qui coutera cher en location (200 € du m²), avec un bail de 9 ans, alors que selon leurs dires le projet de réalisation du nouveau siège de la RTM pourrait être lancé sans plus attendre. Le Président Teissier rappellera que :

– il n’y a aucune précipitation dans ce dossier puisqu’il est évoqué depuis plus de 20 ans et que personne n’avait eu jusqu’à présent, le courage « politique » de le régler.

– le choix est judicieux, bien plus accessible que l’actuel siège, desservi par les Bus et le Métro.

– rien ne permet aujourd’hui de lancer la construction du nouveau siège de la RTM compte tenu de « l’arrivée de la Métropole », siège dont l’implantation pourrait être remise en question.

– la RTM n’a jamais payé ni loyers, ni impôts pour ces bureaux installés sur un terrain de 4 hectares appartenant pour partie à la communauté urbaine et pour l’autre à la ville de Marseille.

Le Président soulignera ce ratio hors norme d’un terrain de 40000 m² pour 280 agents, principalement des cadres, comprenant des locaux syndicaux mais également la fanfare de la RTM sur laquelle le Président galèjera en disant qu’il ne l’avait jamais entendu !!! Il confirmera la volonté d’aboutir enfin sur ce dossier qui devrait rapporter environ 15 millions d’euros à la communauté urbaine. Cette somme sera investie dans les divers projets que les différents maires que vous êtes, s’adressant à ses détracteurs, n’avez pas manqué de me présenter depuis mon arrivée à la présidence de la communauté urbaine.

Pour conclure, le Président Teissier soulignera que lorsque la majorité de la précédente mandature Caseli a validé l’implantation des prochains bureaux de la communauté urbaine dans la future Tour de grande hauteur « Jean Nouvel » à Marseille à 380 € du m², les personnes qui s’insurgent aujourd’hui n’ont curieusement rien dit à l’époque !

Les groupes APEM et PTS voteront contre la délibération 52 « avenant à la convention avec le Département des Bouches du Rhône et la RTM relative à la gratuité des transports sur le réseau transmétropole » présenté par le rapporteur de la commission Développement des Transports Métropolitains. En effet, le Département révisant les conditions d’attribution de cette gratuité, la communauté urbaine se doit également de réviser ces mêmes conditions. Rappelons tout de même que le Département (50%) et MPM (50%) financent respectivement les coûts de cette gratuité à hauteur de 6,6 millions d’euros.

Mme Ghali interviendra sur le Point 59 concernant l’approbation d’une convention relative au financement des travaux de construction du terminal de transport combiné de Mourepiane. Elle demandera le retrait de cette délibération car le commissaire enquêteur n’a toujours pas remis son rapport définitif sur cette opération. Après avoir écouté avec attention les arguments de Mme Ghali, le Président Teissier acceptera de retirer cette délibération en confirmant toutefois qu’elle serait représentée lors du prochain conseil communautaire de décembre.

Vous trouverez ce résumé par le lien suivant –>  ODJ Conseil 20 Novembre 2015

Clôture de ce Conseil Communautaire vers 12h00.

Avec un peu de retard, Compte rendu du Conseil Communautaire du 23 octobre 2015.

publié le 23/11/2015

En déplacement lors de ce conseil communautaire et de retour depuis peu, j’ai pu néanmoins obtenir tout récemment le compte-rendu de ce conseil.

Après approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné 35 rapports présentés par les différents Présidents de commissions.

Seul le Point 7 « Programme de rénovation urbaine Saint Mauront à Marseille » concernant la commission Habitat et Politique de la ville suscitera quelques joutes verbales entre le Président Teissier et M. Mennucci. En effet M. Mennucci, qui voulant faire je cite : «  de l’humour à deux balles … », sera recadré par le Président Teissier qui lui reprochera de vouloir, comme d’habitude, systématiquement politiser les choses et d’avoir une mémoire un peu trop sélective. Le Président Teissier lui posera alors la question sur son action en la matière lors des 6 précédentes années sous la mandature Caseli ? Il aura bien du mal à lui répondre, esquivant avec maladresse la question !!!

Mme Ghali interviendra sur le point 30 concernant « l’approbation de la création de l’opération de restructuration du Port de Saumaty Pêche », pour expliquer très brièvement les raisons pour lesquelles le groupe APEM s’abstiendra sur cette délibération. Le reste des délibérations ont été votées dans une très grande majorité à l’unanimité. Nous noterons toutefois à nouveau, les votes CONTRE du groupe RBMFN sur les points 7, 8 et 9 rapportés par la commission « Habitat et Politique de la Ville » concernant les projets de rénovations urbaines des quartiers de Saint Mauront, Vallon de Malpassé et de La Savine.

Vous trouverez ce résumé par le lien suivant –> ODJ Conseil 23 octobre 2015.

Clôture de ce Conseil Communautaire vers 11h00.

Compte rendu du Conseil Communautaire du 25 septembre 2015.

publié le 01/10/2015

Cédric URIOS remplace désormais le conseiller Daniel NAVARRO (Châteauneuf les Martigues)

Après approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné 125 rapports présentés par les différents Présidents de commissions.

Aucun débat particulier lors de ce conseil ; Seul le Point 1 sera évoqué dans une note de synthèse par Jean MONTAGNAC, maire de Carry le Rouet, Vice-Président des Finances et du Budget. A cette occasion, le Président Teissier évoquera les négociations en cours à propos des emprunts toxiques avec DEXIA, contractés par la précédente majorité « Caseli ». Celles -ci doivent permettre des économies substantielles.

Il confirmera également que la politique menée par sa majorité , conjuguée aux efforts  des différents services de l’administration, ont permis de stabiliser les recettes de Fonctionnement et d’Investissement, entraînant une diminution du recours à l’emprunt de 50 millions d’euros. De ce fait, l’Agence de notation FITCH crédite aujourd’hui l’institution de la note « A+Bonnes performances financières et Bonne Gestion » pour cette rigueur.

Le Président Teissier rappellera  également les 5,3 millions d’euros injectés à perte par la précédente majorité « Caseli » pour sauver les FRALIB à Aubagne. Là encore,  grâce au travail des politiques et des services de la Communauté Urbaine, une issue favorable devrait permettre très prochainement de récupérer pratiquement la quasi-totalité des 5,3 millions d’euros engagés.

A l’ordre du jour, le règlement du contentieux avec la société EVERE concernant l’incinérateur de Fos, nous permet d’envisager l’avenir avec plus de sérénité compte-tenu des enjeux financiers colossaux qui auraient pu mettre en péril l’équilibre financier de notre institution. Voir par le lien suivant l’Edito du Président Teissier sur le Rapport d’Activité 2014 ainsi que le Bilan Social 2014 —> EDITO Rapport d’Activité 2014 et Bilan Social 2014 CUMPM

Aucun autre point ne suscitera de réels débats ; En atteste le résumé des votes lors de ce Conseil communautaire, dont les délibérations ont été votées dans une très grande majorité à l’unanimité. Nous noterons toutefois les votes CONTRE du groupe RBMFN concernant les différentes garanties d’emprunts des opérations de construction de logements mais aussi des programmes et avenants sur les opérations « Quartiers Sensibles » (Points 6, 7, 8, 26, 27, 28, 29, 31, 32, 33, 34, 35 et 36).  Vous trouverez ce résumé par le lien suivant –> ODJ CONSEIL 25 septembre 2015

Clôture de ce Conseil Communautaire vers 13h15.

Compte rendu du Conseil Communautaire du 3 juillet 2015.

publié le 13/07/2015

En préambule, et n’ayant pu assister au Conseil Communautaire du 22 mai 2015, je vous joins  simplement le rapport complet des différents votes sur les délibérations de ce conseil par le lien suivant :

—–>  ODJ CONSEIL 22 mai 2015

Ce Conseil Communautaire du 22 mai 2015 comportait quelques délibérations concernant la tarification au quart d’heure sur l’ensemble des parkings communautaires en délégation de service public ce qui enchantera les usagés. Mais aussi et plus près de Gignac la Nerthe, la délibération n°40 concernant le financement du futur parking relais de la gare de Pas des Lanciers à Saint Victoret. En effet ce futur parking relais devrait permettre un stationnement « sécurisé » et surtout beaucoup moins anarchique qu’il ne l’est aujourd’hui. Même si la fermeture du guichet avait à l’époque suscitée de vives protestations, la fréquentation de la gare n’est pas remise en cause, pour preuve ! Vous trouverez par le lien suivant cette délibération n°40 —-> Parking Relais Gare SNCF Pas des Lanciers

Compte rendu du Conseil Communautaire du 3 juillet 2015.

Après l’approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné 93 rapports présentés par les différents Présidents de commissions.

Le Président Teissier rappellera lors du bureau le remboursement anticipé d’un emprunt, qui aurait pu coûter 61 Millions d’euros à la Communauté Urbaine pour 25 millions empruntés. Les services de la Communauté Urbaine ont pu renégocier cet emprunt toxique à un taux de 3,35% sur 20 ans.

Il rappellera également les excès de la précédente majorité « Caseli » qui avait injecté à perte 5,3 millions d’euros pour sauver les FRALIB à Aubagne. Là encore,  grâce au travail des politiques et des services de la Communauté Urbaine, un montage en location des divers terrains concernés devrait permettre à la communauté Urbaine de récupérer à terme ces 5,3 millions d’euros.

Dès le début du conseil,  le représentant du Front National, Stéphane RAVIER, a pu exprimer   son point de vue sur le « Chapitre V » concernant le rapport d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes, sur les comptes et la gestion de l’association « Marseille  Provence 2013 ». Il a rappelé les remarques très critiques de cette Chambre soulignant dit-il, des pratiques douteuses et critiquant fortement le bien fondé d’un tel évènement « Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture 2013 » dont le coût global est de 89 millions d’euros dont 18  de subventions de la Ville de Marseille  et 8  de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole. Ce discours (une demi-heure), provoquera des échanges houleux dans un brouhaha général agitant une grande majorité des membres de ce conseil.

Le Président conclura, après avoir ramené le calme et avec fermeté que 1 euro investi sur cet évènement, a rapporté 4€. A bon entendeur !!!!

Aucun autre point ne suscitera de réels débats.

Néanmoins, les délibérations concernant « l’habitat et politique de la ville »provoqueront en séance quelques joutes verbales avec le groupe FN. Dans  un tel contexte,  il était difficile de comprendre les différents échanges et de surprenants  « ta gueule » émanèrent des rangs du groupe socialiste APEM. Choqué j’ai interpellé en fin de séance la personne à l’origine de ces vociférations pour lui rappeler que rien ne justifiait ce genre de propos,  indignes d’une telle assemblée, ce qu’elle admit après avoir repris ses esprits.

Le point 15 concernait l’incinérateur de Fos. Le groupe socialiste APEM, dont Mme Chazeau (élue de Gignac) ont voté CONTRE, alors que de son côté, M. AMIRATY votait POUR. Étonnant revirement de celui qui votait jusqu’à présent systématiquement CONTRE les délibérations concernant cet incinérateur, comprenne qui pourra !!!

Le point 30 avait pour objet une étude de création de la ZAC Billard-Bricard sur notre commune. Cette ZAC viendra s’inscrire dans la continuité et sera contiguë à la ZAC des Florides de Marignane.

Vous trouverez le résumé des votes lors de ce Conseil communautaire par le lien suivant –> ODJ Conseil 3 juillet 2015

Clôture de ce Conseil Communautaire vers 13h00

100.000 € dans l’escarcelle de la commune, grâce à M. Guy TEISSIER, nouveau président de MPM !

publié le 22/06/2015

Et pourtant, ce fut une très surprenante inauguration de la place des Templiers, mercredi 17 juin à 19 heures, en sa présence ainsi que celle de son vice-président Éric Diard !

Inaug PT 1

Invité par la Communauté Urbaine, qui rappelons-le a financé pour partie la réhabilitation de cette place, j’ai pu constater que cette inauguration se déroulait pratiquement à huis clos. Seuls étaient présents quelques élus de la majorité, assistés des agents communaux assurant la logistique, ainsi que quelques membres de la Communauté Urbaine. Une dizaine de personnes tout au plus, complétait cette assemblée dont certaines étaient totalement étrangères à ce quartier (Conviés ou pas les habitants des nouveaux immeubles de la place?).

Il faut noter que l’opposition n’ayant pas été invitée, les élus  de mon groupe n’ont assisté à cet  évènement qu’« in extrémis », grâce à l’information que je leur avais fait passer.

Comment expliquer l’absence totale de communication sur cette inauguration. Rien sur le site de la ville, ni sur les panneaux électroniques ou l’affichage classique, aucune publicité !!!

Seul témoin,  le voile rituel qui masquait la plaque commémorative !!!!

Inaug PT 2

Il faut noter que nous avons également été écartés de l’inauguration du terrain de football synthétique. Bien qu’ opposé à ce projet dont le montant s’élève à plus de 900.000€, il faut rappeler que là encore il a été financé par la Communauté Urbaine grâce à un fond de concours s’élevant à 100.000€. Inauguration une nouvelle fois sans aucune publicité ni invitation !!!

Rappelons-nous, combien les mois qui avaient précédé les élections municipales de mars 2014, avaient été riches en inaugurations en tout genre, bénéficiant copieusement de  tous les moyens disponibles pour avertir les Gignacais, du bristol glacé aux annonces du Vivournet, panneaux lumineux, affiches ….. voire du porte à porte !

Ce mercredi, M. Amiraty craignait-il que les riverains ou autres personnes intéressées viennent perturber son intervention devant le Président ?

Voulait-il afficher ses distances avec la CUM ? Après avoir évoqué à juste titre que le lancement de ce projet avait été fait sous la mandature Caselli, le Président TEISSIER avait rappelé à son tour que bien souvent les projets initiés par les uns étaient réalisés par les autres.

D’ailleurs comment ne pas évoquer l’inauguration de l’avenue Jan Palach en grandes pompes, orchestré et financé  par son prédécesseur !

Décidément, nous serons,  chaque jour un peu plus scandalisés par les  mauvaises manières de notre Maire.

Compte rendu du Conseil Communautaire du 19 février 2015

publié le 29/04/2015

Après l’approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné 88 rapports présentés par les différents Présidents de commissions. En préambule, le Président Teissier a tenu à féliciter l’ensemble des élu(e)s, nouveaux ou « renouvelé(e)s à l’issue des récentes élections départementales,  saluant au passage l’élection de Mme Martine VASSAL à la Présidence du Conseil Départemental. Mme Laure-Agnès CARADEC, Présidente du groupe UPAM lui emboîtera le pas, saluant également dans un discours « très féminin » la performance de sa collègue. Mme Martine Vassal sera ovationnée par une très grande majorité de l’assemblée, souhaitons-lui de réussir brillamment cette  mission.

Au cours du Conseil, aucun point ne suscitera de réels débats et malgré quelques joutes verbales liées principalement aux rancœurs du groupe FN qui critiquera à plusieurs reprises le mode de scrutin des dernières élections départementales, fustigeant la coalition UMPS au passage, le conseil se déroulera, tout aussi surprenant que cela puisse paraître, dans une ambiance plutôt récréative, ponctuée des boutades de circonstances.

Le Président Teissier s’interposera néanmoins lorsque le groupe FN,  en l’absence de son leader, votera CONTRE le point 40. En effet, aucun élu de ce groupe n’avait participé à la commission « Propreté Environnement Développement Durable », occultant l’importance du contenu de cette délibération, ne pouvait percevoir  les enjeux du contrat de Baie  présenté à l’assemblée. (Contrat destiné à préserver notre littoral, dont le montant s’élève à 250 millions d’euros).

Aussi, à la demande du Président Teissier, M. Eric Le Disses rappellera en une dizaine de minutes, les termes et les enjeux de ce contrat, ramenant à la raison le groupe FN qui finira par voter POUR.

Vous trouverez le résumé des votes lors de ce Conseil communautaire par le lien suivant —-> ODJ Conseil Communautaire du 10 avril 2015

Vous pourrez y constater que la grande majorité des délibérations a été approuvée à l’unanimité.

Clôture de ce Conseil Communautaire vers 12h00

Conseil Communautaire du jeudi 19 février 2015

publié le 22/02/2015

Après l’approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné un peu moins de 194 rapports présentés par les différents Présidents de commissions (quelques rapports ont été retirés de ce Conseil Communautaire). M. le Président Teissier a excusé les nombreux parlementaires absents à ce conseil pour cause de débat à l’assemblée autour de la loi Macron, lui-même devant à nouveau repartir sur Paris vers midi.

Il faut noter que suite à la démission de M. Amiraty du parti socialiste, ce dernier ne s’assoit plus dans les rangs de l’APEM (PS) mais parmi les rangs de l’EPA groupe apparenté de Droite (EPA) conduit par M. Eric LE DISSES Maire de Marignane. Mme Chazeau étant toujours assise dans les rangs du groupe APEM.

Deux points ont suscité des débats :

Le point 1 concernant le budget de l’exercice 2015 et le point 21 concernant les subventions accordées aux différents Comité d’Intérêt de Quartier (CIQ).

Vous trouverez le résumé de ce Conseil communautaire ainsi qu’un point sur les Aires des Gens du Voyage en cliquant sur le lien suivant —> CR CC du 19 02 2015

Mais aussi l’article du journal La Provence en date du vendredi 20 février par le lien suivant —–> La Pvce du 20 02 2015

La délibération concernant les Aires d’Accueil des Gens du Voyage par le lien suivant —-> Délib Aire des Gens du Voyage du 19 02 2015

Et le résumé des votes sur l’ensemble des délibérations de ce Conseil Communautaire par le lien suivant —> ODJ Conseil 19 fevrier 2015

Restant à votre écoute,

Christophe DE PIETRO

06.29.20.47.52

2014-gignac-autrement@laposte.net