2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Conseil Municipal du lundi 18 février 2019

publié le 21/02/2019

M. le maire de retour après de long mois d’absence pour raisons de santé manifestera sa joie d’être de retour parmi nous. Il en profitera pour remercier toutes celles et ceux qui lui ont manifesté amitiés et soutien dans l’épreuve qu’il a traversé, soulignant la gentille carte adressée par le groupe Rassemblement National co-signée par les élus de ce groupe.

Après l’appel, douze délibérations à l’ordre du jour ont été soumises à l’approbation des élus, Vous en trouverez la teneur par le lien suivant : –>Votes Délibs CM du 18 02 2019

Le compte rendu du conseil du 18 décembre sera présenté pour approbation avec un vote à l’unanimité après quelques corrections et précisions.

Après lecture des décisions du maire qui ne font pas l’objet de vote, M. Le maire acceptera quelques échanges sur le projet de construction du Pôle Éducatif de Laure dont deux décisions actent le projet pour : 5.624.306,15 € HT.

M. le maire admettra que ce projet a pris du retard ; Je soulignerai l’importance de ne pas céder à la tentation de pallier par la pression sur les entreprises à ce retard, à des fins purement électoralistes. L’ouverture de ce pôle, étant théoriquement prévue en janvier 2020. Toute forme de pression est trop souvent synonyme d’ouvrages réalisés à la va vite, avec à la clé des malfaçons et des désordres en tout genre qui entraîneraient un coût pour les entreprises mais aussi, à terme, pour nos finances. M. le maire nous a assuré que ce projet serait réalisé en prenant en compte ce retard déjà connu, sans aucune pression par rapport aux futures échéances électorales de mars 2020. Les délibérations seront ensuite soumises à l’approbation des élus.

Les délibérations n°2, 3, 4 et 5 concernaient des demandes de subventions pour l’amélioration des installations de vidéo-protection et pour la création d’un parking de 25 à 30 places, prévu entre l’ex « boulangerie Chocolatine » et l’immeuble formant l’angle du carrefour de la maison Carré.

Je ferai remarquer qu’il ne suffit pas de faire le/les constats d’usage à l’aide de la vidéo-protection, mais que les auteurs « identifiés » pour des faits de dégradations sur les édifices communaux ou de délit sur la voie publique soient sanctionnés sévèrement, afin de les dissuader de toute récidive. Quel intérêt sinon, d’investir autant d’argent public ?

Vote POUR à l’unanimité.

 

Les délibérations n°6 et 10 concernaient l’accord de la commune sur le périmètre de la Zone Agricole Protégée (ZAP) et la Convention de Partenariat avec la Chambre d’Agriculture des Bouches du Rhône.

M’étant déjà longuement exprimé sur le sujet lors des nombreux achats compulsifs de terres agricoles pour des sommes conséquentes (cf précédents comptes rendus, 1.200.000 € pour le seul Garden Lab avenue de la Poussaraque),  je ne prendrai pas la parole. Après un long discours du Rassemblement National qui émettra de grands doutes à juste titre, sur la rentabilité d’un tel projet, indiquant au passage que nombres d’agriculteurs jettent l’éponge car ils n’arrivent pas à vivre dignement de leur travail sans les aides de l’état et de l’Europe. M. le maire, toujours très solennel évoquera l’avenir de nos enfants, l’avenir de la planète, l’avenir tout court, nous suppliant presque d’adhérer à ce projet et surtout quelle que soit la future équipe dirigeante, de ne jamais remettre ce projet en cause.

Vote POUR de la majorité et Abstention de notre groupe GA et du groupe RN.

Notons qu’à l’issue de ces votes pour lesquels nous nous sommes abstenus, le maire nous lancera : « Dieu reconnaîtra les siens » ???

Cette réflexion n’est-elle pas un peu déplacée à propos d’un projet qui ne nous parait pas viable à long terme ?

Ce type de comportement enflammé n’est-il pas disproportionné, compte tenu des sommes conséquentes investies dans ce projet !

 

Les délibérations n°7 et 8 concernaient de nouvelles acquisitions aux 32 et 34 rue de la République (ex- petit Casino : 85.000 € (74 m²) et maison T3 entre ce dernier et la future Boucherie : 75.000 € (60 m²) afin de redynamiser le commerce rue de La République.

Nous vous laissons faire le constat de ce qu’est devenu le commerce dans la rue de La République en dix ans : consternant !!!

Vote POUR de la majorité et du groupe RN – Abstention de notre groupe GA.

 

La délibération n°9 consistait à émettre un avis défavorable à la demande d’enregistrement  présentée par la société RPA AUTO pour l’exploitation d’une installation d’entreposage, de dépollution et de démontage de véhicules hors d’usage (en clair, une casse auto) sur notre commune.

J’ai posé la question sur l’étape suivante car cette casse est installée depuis le printemps 2016 et jusqu’à présent  poursuit son activité en toute impunité, profitant d’une trop longue procédure. Le Préfet va-t-il envoyer des camions d’évacuation pour toutes les épaves qui sont stockées sur ce site ??? Je n’obtiendrai pas de réponse et de conclure que nous allions subir au long de nombreuses années cette société peu scrupuleuse des règles d’urbanisme et des lois.

Je rebondirai sur le Stand de Tir «  Les CRETES » non loin de ce site pour lequel les services de la sous-préfecture m’ont assuré tout récemment de revenir vers moi pour me tenir informé du traitement de ce dossier.

J’évoquerai également le classement sans suite de la plainte en diffamation du Président de cette association à mon encontre et de signaler que dès réception de la notification sans suite de cette plainte par Monsieur le Procureur de La République, je n’en resterai pas là, considérant que mon travail d’élu pour l’intérêt général de nos concitoyens ne peut être entaché d’une plainte aussi fantasque, nos forces de l’ordre ayant bien d’autres sujets plus préoccupants à traiter.

Que n’aurions-nous pas entendu si nous avions été aux affaires ????

Vote à l’unanimité : POUR un avis défavorable à l’enregistrement de cette société.

 

La délibération n° 11 concernait la création de postes de vacataires pour l’année 2019 pour des besoins ponctuels (24 agents pour 10 650 heures au service animations – 16 agents pour 5.700 heures, au service restauration  et entretien des bâtiments et 1 agent AVS pour 350 heures au service Animation).

J’exprimerai mon ressenti sur le fait qu’il s’agissait là d’une forme de précarisation du travail assez surprenante compte-tenu des élus qui composent cette majorité et qu’il serait préférable vu le nombre conséquent d’heures, même s’il s’agit d’un prévisionnel, de renforcer nos effectifs pour un meilleur service public plutôt que de recourir d’une certaine manière à de l’intérim !

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe RN.

 

La délibération n°12 concernait la dénomination d’un parking communal (derrière la maison de la Presse) « Parking République ».

Vote POUR à l’Unanimité.

 

La délibération n°13 concernait la motion de soutien à la résolution générale du 101ème congrès des Maires et Présidents d’Intercommunalité de l’Association des Maires de France (AMF).

La quasi-totalité des maires subissant le dictat du gouvernement actuel, il est évident que le rôle de proximité essentiel et vital d’un maire pourrait se résumer à l’avenir à couper quelques rubans lors d’inaugurations et à célébrer les mariages, si le gouvernement s’entête à poursuivre la politique dans laquelle il s’est engagé.

Vote à l’unanimité.

Clôture de ce conseil municipal vers 21h20.