2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Conseil Municipal du mardi 18 décembre 2018

publié le 23/12/2018

M. de Vita présidera ce conseil ; M. le maire  étant indisponible pour raisons de santé ;  Néanmoins, celle –ci s’améliorant, son retour prochain est annoncé.

Nous observerons en préambule, une nouvelle minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat de Strasbourg.

Je prendrai la parole à l’issue de ce recueillement  pour faire part de mon ressenti sur ce drame,  désirant dénoncer  le laxisme ambiant  au nom de la sacro-sainte démocratie ! Comment  s’étonner de ces tragiques événements de plus en plus réguliers alors que l’on laisse  tout  dire, tout entendre et surtout  tout  faire en toute impunité.

Il me semble qu’il est de notre devoir de marteler, et sans faiblir, que notre culture est judéo-chrétienne et que nos fêtes et nos traditions de Noël doivent perdurer.

Après l’appel, quatorze délibérations à l’ordre du jour ont été soumises à l’approbation des élus, Vous en trouverez la teneur par le lien suivant : –>Votes Délibs CM du 18 12 2018

Les comptes rendus des conseils du 20 septembre et du 16 octobre nous seront enfin présentés pour approbation (3 mois plus tard pour le premier, et 2 mois pour le second.)

Ce dysfonctionnement est inacceptable ! Je le dis haut et fort ! Avec de tels  délais, Madame la sténotypiste n’étant pas infaillible, pas plus  que nos mémoires, comment  faire corriger d’éventuelles erreurs de retranscription ?

Je tiens à remercier d’ailleurs notre administration qui a accepté de me communiquer un compte- rendu dont  j’ai eu  exceptionnellement besoin pour raisons personnelles (et non politiques), anticipant  le conseil. Ce qui a permis ma défense dans l’affaire que vous trouverez exposée ci-dessous :

Pour rappel, lors du conseil municipal du 20 septembre 2018, j’avais interpellé M. le maire afin qu’il retire la délibération concernant l’installation d’un stand de tir quartier des Aiguilles sur notre commune. M. le maire avait accédé à ma requête après avoir exposé à l’assemblée les raisons qui motivaient ma demande (Cf compte rendu du CM du 20 septembre 2018).

Quelle ne fût pas ma surprise lorsque, convoqué récemment au commissariat de Marignane, je découvris lors de mon audition que le président du club de tir les CRETES avait porté plainte à mon encontre pour « diffamation ». Vous pourrez prendre lecture de mon intervention sur cette délibération lors de ce conseil du 20 septembre 2018 dans l’extrait du compte rendu que nous avons donc approuvé en séance accessible par le lien suivant –>Extrait CR du CM du 20 09 2018

Où trouve-t-on la trace d’une quelconque diffamation? L’OPJ qui m’a auditionné l’a bien compris : Mon intervention,  en tant qu’élu,  visait à  défendre l’intérêt général des Gignacaises et des Gignacais,  face à un risque de nouvelles nuisances sonores plus que prévisibles avec l’installation d’une telle association sur notre commune.

Je vous rappelle que cette même association avait  été expulsée de Marignane à force d’arrêtés et d’une longue procédure engagée par M. Le Dissès.

C’est peut-être pour ces raisons que M. Amiraty, menant  déjà, lui-même un combat face aux nuisances sonores aériennes dont nous sommes victimes sur Gignac, avait  accédé à ma demande de retirer cette délibération, alors qu’elle était à l’ordre du jour.

Des questions restent posées : Pourquoi, nous, élus de l’opposition avons  été mis devant le fait accompli ?

La raison d’une telle délibération puisque  tout était déjà installé par le CRETES, les dates d’ouverture programmées etc… ?

Comment, et surtout qui a autorisé cette association à réaliser d’important travaux sur des parcelles communales et privées avant que cette délibération soit soumise aux votes des élus ?

Pour l’instant, la municipalité se contente de nous répondre que cette association tire uniquement sur la partie « terrain privé » alors que les installations sont réalisées sur la totalité des terrains, l’usage des terrains communaux étant en attente d’accord de la municipalité ??? De qui se moque-t-on !!!

La municipalité nous confirme également qu’elle n’a pas eu de retour de la sous-préfecture et nous sommes également toujours en attente des réponses de Messieurs  le Préfet et  Sous-Préfet sollicités par deux fois  depuis le 20 septembre 2018, affaire à suivre …..

Ce matin dimanche 23 décembre 2018, on entendait très distinctement les détonations provenant de ce stand de tir !

La politique, c’est l’art de créer des problèmes et ensuite de trouver des solutions pour les résoudre !!!

 

Après lecture des décisions du maire qui ne font pas l’objet de vote, les délibérations  seront soumises aux votes des élus.

La délibération n°2 concernait l’autorisation de M. le maire d’engager des dépenses d’investissement dans la limite du ¼ du montant de l’exercice précédent – exercice 2019

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe RN.

 

Les délibérations n°3, 4, 5 et n°6 concernaient les avances sur subvention aux associations CCAS – MGFC – COS – et OCLG exercice 2019.

Vote POUR à l’Unanimité

 

La délibération n°7 concernait une demande de subvention au Conseil Départemental « Soutien aux crèches communales – fonctionnement » exercice 2019.

Vote POUR à l’Unanimité.

 

La délibération n°8 concernait des admissions en non-valeur.

S’agissant d’impayés de restauration scolaire (phénomène récurent),  j’interrogerai les élus  sur  le bien-fondé  d’engager les frais de contentieux qui représentent plus de 30 % du montant de 1.528,73 € soit 500€. En nous passant de ces frais, nous  réduirions le montant de ces admissions en non-valeur.

Vote POUR de la Majorité et du Groupe RN, ABSTENTION de notre groupe GA.

 

Les délibérations n° 9 et 10 concernaient des demandes de subvention auprès du Conseil Départemental pour des travaux de proximité pour la réhabilitation de l’ex maison MANFREDI Quartier Bricard et pour le renforcement et la mise aux normes du réseau d’éclairage public.

Vote POUR à l’Unanimité.

 

La délibération n°11 concernait la réforme de véhicules.

Vote POUR à l’Unanimité.

 

La délibération n°12 concernait la décision modificative n°2 du Budget Primitif 2018 de la commune.

Après avoir fait remarquer qu’une coquille s’était glissée dans la rédaction de la délibération concernant la section investissement avec un montant erroné, je poserai plusieurs questions, dont celle concernant la section de fonctionnement au sujet du  poste « Rémunération Principale » qui diminue de 150.000 €.

La discussion tournera autour de l’augmentation de 11.500 € des «  frais de Fêtes et Cérémonies » ainsi que des  «frais de Réception » (6 personnes pour l’obtention du label Ville européenne du Sport 2019). M. de Vita assurera à l’assemblée que ce label permettra d’obtenir des subventions du Conseil Régional,  mais aussi au niveau de l’Europe, mais il ne donnera pas de réponse sur les 150.000 €.

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe RN.

 

La délibération n°13 concernait l’autorisation de signature d’une convention de servitudes entre la commune de Gignac la Nerthe et Enedis pour les travaux d’amélioration de la qualité de desserte et d’alimentation du réseau électrique.

Il s’agissait du raccordement du futur Pôle Educatif N°1 Nelson Mandela. Je m’étonnai que les documents présentés fassent état d’un transformateur d’une puissance de 1000 KVA, ce qui me semble excessif (compte tenu de mon expérience en la matière)  pour un tel établissement. En effet et pour exemple, j’ai rappelé que le Conseil Régional avait fait procéder à un audit sur l’ensemble des lycées dont il a la gestion. Les conclusions sont sans appel ! Toutes les données incitent à réduire significativement les abonnements de chaque lycée avec une grande tendance pour des puissances de l’ordre de 250 KVA, cette puissance pouvant légèrement varier à la hausse suivant les équipements du lycée.

Messieurs de Vita, Pernin et l’administration ont pris bonne note de mes remarques pour vérifier ce qui se décidera exactement à terme,  afin de ne pas impacter inutilement les finances de notre commune.

Vote POUR à l’Unanimité.

 

La délibération n°14 concernait la dénomination d’un bâtiment communal : « La Grange Puget ».

Vote POUR à l’Unanimité.

 

La délibération n°15 concernait l’acquisition à l’euro symbolique de la parcelle cadastrée section AX n°139 sise impasse de l’Auberge – annule et remplace délibération n°2018-81 du 16 octobre 2018.

Il s’agissait donc de la délibération 2018-81 du 16 octobre 2018 « retoquée » par les services de l’état car cette parcelle appartenait à une indivision et Mme PALOMAR « seule » ne pouvait la céder à la commune. Il fallait donc l’accord également de M. Jacques Gouirand et de Mme Sandrine Garguilo.

Vote POUR de la Majorité et du Groupe RN, ABSTENTION de notre groupe GA.

En fin de conseil M. de Vita annoncera avec fierté que lors du Téléthon le record des dons avait été à sa grande satisfaction, battu ! Je profitai de l’occasion pour le remercier de nous avoir acceptés (4 personnes) lors du repas du samedi à l’espace Pagnol. Grand bien lui en a pris car ce record a pu être battu grâce aux 40 euros que nous avons versés pour nous acquitter de nos repas. C’était une boutade même si c’est une réalité, vous l’aurez tous compris !!!

 

Clôture de ce conseil municipal vers 20h20