2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Conseil Municipal du jeudi 22 novembre 2018

publié le 25/11/2018

M. de Vita nous expliquera que l’état de santé de M. Amiraty est satisfaisant. Nous étions déjà rassurés sur ce point puisque la convocation à ce conseil était signée de sa main.

Au moment de l’appel, le groupe RN a interpellé M. de Vita qui présentait deux procurations : Une de M. le maire et celle d’un élu de sa majorité. Or, le règlement stipule qu’une seule procuration ne peut être accordée au même élu. Les cadres représentant l’administration, présents, ont confirmé. M. de Vita a donc fait le choix de conserver celle de M. Amiraty.

Huit délibérations à l’ordre du jour ont été soumises à l’approbation des élus, Vous en trouverez la teneur par le lien suivant : –>Votes Délib CM du 22 11 2018

Le compte rendu du précédent conseil municipal ne nous a pas été présenté pour approbation.

 

Bien que n’en ayant pas parlé en séance, je tiens à apporter quelques précisons concernant l’obtention  du label BDM OR pour le futur pôle éducatif de Laure (annoncée dans l’Edito du dernier Vivournet).

L’obtention de ce Label se déroule en  deux phases :

La première concerne l’étude du projet mettant en évidence la volonté d’obtenir ce label,

La deuxième  concerne la réalisation des travaux.

Ce n’est qu’au terme de ceux-ci et après un suivi technique rigoureux avec des essais tout au long du projet, que celui-ci sera validé …. Ou pas, après réception des travaux.

La consécration et les subventions, ce sera donc pour plus tard… ou pas. Encore un bel effet d’annonce « politicien !!!

Après lecture des décisions du maire qui ne font pas l’objet de vote, les délibérations  seront soumises aux votes des élus.

La délibération n°2 concernait la dénomination des futurs groupes scolaires de la plaine du Loubatier et de Laure, respectivement Nelson Mandela et Marie Mauron.

Bien que Marie Mauron soit une écrivaine et poétesse de Saint Rémy de Provence, institutrice pendant deux ans à Gignac, Alain Sittler de notre groupe exprimera  qu’il aurait souhaité, compte tenu de la commémoration du centenaire de la guerre 14-18, que des poilus Gignacais, morts pour la France, soient plutôt mis à l’honneur en lieu et place ; Nous ne sommes néanmoins pas, opposés à la proposition faite par la majorité.

Mme Achabb nous expliquera la volonté d’une parité dans ce choix ainsi que le fait que Marie Mauron a enseigné sur notre commune.

Le groupe RN, par la voix  de Mme Cuntigh soulignera à l’assemblée que Marie Mauron s’est battue toute sa vie contre le « bétonnage » en règle générale des villages et des villes, soulignant le paradoxe entre ce choix et le bétonnage de notre commune ……

Vote à l’UNANIMITE.

 

Les délibérations n°3 et n°4 concernaient la demande d’ouverture des nouveaux groupes scolaires (Nelson Mandela et Marie Mauron) et la fermeture de certains (Célestin Arigon, Jules Ferry et Michel Gouiran).

Je ferai remarquer à nouveau que ces deux projets n’étaient pas aboutis. En effet, leurs accessibilités respectives, unique et méandreuse pour l’une, et étriquée pour l’autre en plein noyau villageois, génèreront aux abords de ces deux groupes scolaires de graves nuisances sonores et environnementales liées à la mobilité qui perturberont le quotidien des riverains.

Ayant participé au jury du groupe éducatif de la plaine du Loubatier, j’avais déjà souligné  qu’un deuxième accès aurait dû être créé en même temps que ce projet, depuis l’arrière de l’ex Futuria à l’entrée Est de notre ville, afin d’être directement en lien avec le rond-point des Granettes…. Hélas, je n’avais  pas été entendu.

Au nom de M. Amiraty et de sa majorité,  M de Vita nous a confirmé qu’ils y réfléchissaient !!! Curieuse réponse s’il en est pour des projets qui sont en cours de réalisation. De mon point de vue, la réflexion aurait dû se faire en amont : « On réfléchit avant et on réalise après ! »

J’ai également évoqué une longue conversation que j’ai eue avec M. Jérôme Gouiran qui m’a autorisé à en faire part lors de ce conseil. Son grand père, Michel, avait fait don au maire de l’époque, du terrain où s’élève l’école maternelle de Laure (école Michel Gouiran). Ce don comportait une unique condition : « Y construire une école ».

Or, Monsieur le Maire voudrait vendre à M. Jérôme Gouiran, le bâtiment dont la fermeture administrative a été votée !!! Qui ne sera donc plus une école. A ce dernier surpris, l’explication donnée : le but est de financer l’achat du terrain de la future école de Laure (Marie Mauron) déjà acquis à hauteur de 600.000 €uros.

M. Jérôme Gouiran, afin de respecter les vœux de son grand père, s’oppose à la vente de cette école et assure qu’elle devait rester dans le domaine « bâti communal » afin d’y réaliser par exemple, des locaux associatifs qui manquent cruellement aux associations sur notre commune.

M. de VITA au nom de M. Amiraty a confirmé que cette école ne serait pas vendue et que je pouvais rassurer M. Gouiran sur ce point : Nous en avons pris bonne note !

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe RN.

 

La délibération n°5 concernait une nouvelle acquisition pour 180.000 € d’un appartement de 70 m² situé au R+1 du bar du Nord, avenue de la République à l’entrée Est de notre ville.

Je rappellerai à nouveau que cette spirale infernale des acquisitions « voulues » par cette majorité nous endette chaque jour un peu plus, et de rappeler que les baisses de dotations de l’état s’accélèrent d’année en année, et que le budget n’étant pas extensible, il est de plus en plus compliqué à établir pour notre commune.

Vote POUR de la Majorité, CONTRE de notre groupe GA et ABST du groupe RN.

 

Les délibérations n°6, 7 et 8 concernaient l’approbation des rapports de la CLECT sur les charges transférées à la Métropole, à la convention de dette récupérable liée au transfert de compétences de la commune vers la Métropole et à l’avenant n°1 à la convention de gestion de la compétence « services extérieurs de défense contre les incendies entre la commune et la Métropole.

La représentante du groupe RN, Mme Chevalier évoquera quelques constats sur ces rapports, dont celui de notre commune, qui n’a opposé aucune résistance sur le transfert de ses compétences vers la Métropole.

Comment s’en étonner  alors que M. Amiraty,  lors d’un vibrant hommage rendu à M. GAUDIN, à l’occasion d’un récent conseil de Territoire, appelait de toutes ses forces à l’union les 18 communes du territoire, afin qu’elles s’unissent pour que la Métropole réussisse et qu’il fallait mettre un terme aux querelles entre les communes et la Métropole désormais en place. On ne peut que constater que l’état ayant installé cette Métropole, la loi étant la loi, elle s’imposera définitivement quoiqu’il en soit. Je souhaite que ce soit dans les meilleures conditions. Mme VASSAL, sa Présidente nous affirme travailler en ce sens !!!.

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe RN.

 

La délibération n° 9 concernait la désignation des délégués à la commission locale d’évaluation des transferts de charge de la Métropole Aix-Marseille Provence suite au décès de M. Croce.

Etaient proposés M. Pernin comme titulaire et M. Vannet comme suppléant sur vote à bulletin secret.

Ils ont obtenu 22 voix POUR et 6 ABSTENTIONS.

 

Clôture de ce conseil municipal vers 20h50