2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Compte rendu du Conseil municipal du jeudi 29 mars 2018

publié le 04/04/2018

En préambule du conseil municipal,  M. Le Maire évoquera les noms des victimes de l’attentat meurtrier de Trèbes  dont celui du Lieutenant-Colonel de Gendarmerie Arnaud Beltrame. L’homme, mort en héros, en échangeant sa vie contre celle d’un otage, est allé au bout de son engagement et de ses convictions. La minute de silence observée en mémoire des personnes touchées par cet ignoble attentat sera lourde d’émotion.

Messieurs Croce, Cordoliani et Mme Chazeau absents, ayant donné procuration, la séance débutera par l’approbation des deux comptes rendus du précédent conseil; Pour rappel, l’élection de Mme Gonzalès en remplacement de Mme Ferrarin avait fait l’objet d’un compte rendu distinct. Les deux comptes rendus seront approuvés à l’unanimité.

Les décisions municipales prises depuis le dernier conseil ne font pas l’objet d’un vote, et vingt-deux délibérations seront soumises à l’approbation des élus. Vous en trouverez la teneur par le lien suivant : –>Votes délibs CM du 29 03 2018

La délibération N° 2 concernait le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) et ne fait pas l’objet d’un vote. M. Pernin présentera cette délibération dont les maîtres mots seront « l’incertitude  budgétaire » compte tenu des baisses de dotations de l’état, de la fin des contrats aidés, de la réforme de la taxe d’habitation et de l’obligation d’un recours à l’emprunt à hauteur de 3 millions d’euros et de nombreuses demandes de subventions !

Une fois de plus, un tableau comparatif avec l’année 2007 nous sera présenté ; Je ferai remarquer qu’il aurait été pertinent de comparer l’évolution  entre 2014,  fin du premier  mandat de Monsieur Amiraty et les prévisions de 2018.  J’ai rappelé que M. Frigant, lui,  n’avait pas passé ses deux mandats à faire la démonstration de la situation catastrophique laissée en 1995 après l’ère Cerboni.

Nous ne serons jamais d’accord sur la dette, bien que C. Amiraty martèle, à l’instar de M. Cordoliani : « il y a dette et dette ! »

J’évoquerai également les nombreux achats de terres agricoles ; De mon point de vue, elles pourraient être requalifiées en zone à urbaniser,  mais avec des superficies imposées de l’ordre de 750 à 1000 m² afin de faire rentrer de l’impôt dans les caisses de la ville. Continuer à construire des logements sociaux apporte à la commune des charges supplémentaires. Après avoir donné les clés de la ville à l’EPF PACA pour les développer M. Amiraty se pose comme toujours,  en « sauveur ». La requalification des terres à urbaniser en terres agricoles permettrait de s’opposer à M. Le Préfet,  affirme-t-il, pour la construction de nouveaux logements sociaux, la commune restant en carence (malgré les accords). Quel est alors l’intérêt du Contrat de Mixité Sociale signé en grandes pompes en présence de M. Valls (1er ministre à l’époque)  ????

Les commerces faisaient partie  des préoccupations majeures du Candidat Amiraty en campagne en 2008. Force est de constater qu’aujourd’hui, ils ont quasiment tous disparu de notre centre-ville. On parle maintenant de redynamiser le commerce ( ?) L’acquisition foncière des magasins fermés, rapporterait des loyers dans les caisses de la ville nous dit-on. Donné en exemple : Le rachat de la boucherie et son logement pour environ 350.000 euros auxquels sont à rajouter les frais de rénovation estimés à environ 434.739 euros HT, soit un coût total prévisionnel de cette opération de 785.000 euros HT.

Je dénoncerai ces montants excessifs ; Celui avancé (hors surprises) de la rénovation s’élève  ainsi à environ 2000 € / m² !!!

Je reviendrai sur l’interview de M. Amiraty dans le Vivournet,  qui balayait « la rumeur totalement infondée d’incertitudes budgétaires »  comme étant la cause de l’annulation de la cérémonie des vœux. » Je lui rappelai donc l’annonce faite sur son compte Facebook où il avait même confirmé le montant de l’économie réalisée à l’un de ses amis.  Surprenante contradiction  quand le maître mot de ce Débat d’Orientation Budgétaire fût l’incertitude ….

Nous verrons ce que l’avenir nous réservera ! M. Amiraty n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

 

Les délibérations N° 3, 5, 7, 10, 15, 16, 17, 18, 20, 21 et N°23 seront toutes approuvées. Un point toutefois sur la délibération n°23 qui concernait le déploiement des compteurs LINKY sur notre commune. Il y avait à cette occasion et pour une fois, une quinzaine de personnes dans le public venues tout spécialement pour ce point. Bien que les possibilités de refuser la pose de ce compteur intelligent très « intrusif » dans notre mode de vie soit très compliqué voire impossible, M. Amiraty fera part à l’assemblée d’un focus spécifique sur ce point dans le prochain Vivournet. J’ai d’ailleurs soumis l’idée de distribuer au travers du Vivournet une étiquette « NON AU LINKY » à apposer sur le compteur des Gignacais qui souhaiteraient s’associer à cette démarche. L’ensemble des élus a voté contre la pose de ces compteurs sur notre commune, affaire à suivre….

La délibération N° 4 a été retirée des débats.

La délibération N° 6 concernait le régime des astreintes et des permanences applicables aux agents. Un article de cette délibération nous a semblé trop subjectif et « clientéliste » Il y est expliqué que l’agent pourra récupérer ou être rémunéré. Bien que l’on nous assure que tout se fera dans le strict respect du code des collectivités et avec l’aval du Comité Technique Paritaire, j’émettrai des doutes sur le respect du souhait de l’agent, qui en règle général préfèrera être rémunéré plutôt que devoir récupérer. On a essayé de nous persuader du contraire,

Vote POUR de la Majorité et du groupe GA, ABSTENTION du groupe FN.

 

Les délibérations N° 8 et 14 concernaient une convention de portage foncier par la SAFER pour l’acquisition une fois encore, de terre agricole pour la somme de 93.300 € HT et une demande de subvention pour des acquisitions foncières en terres agricoles pour 132.426 € HT. Nous nous sommes largement exprimés lors des précédentes acquisitions foncières de terres,  abandonnées il y a fort longtemps car peu fertiles, mais cette fois-ci on nous annonce que 10 candidats ont été retenus, qu’une sélection va se faire et que l’on nous présentera très prochainement les lauréats.

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION du groupe FN et vote CONTRE du groupe GA sur la n°8.

Vote POUR de la Majorité et du groupe FN, Abstention de notre groupe GA sur la n°14.

 

La délibération N° 9 concernait la mise à jour du fichier des voies sur notre commune.

Vote POUR de la Majorité et du groupe GA, ABSTENTION du groupe FN.

 

Les délibérations N° 11 et 12 concernaient des demandes de subventions dans le cadre du financement du futur pôle éducatif chemin du Vignon à Laure.

Là encore, nous nous sommes largement exprimés lors des précédents conseils sur ce projet qui va être réalisé dans un lieu très urbain et enclavé. Il y a de très fortes inquiétudes pour les nombreuses nuisances qu’auront à subir les riverains de ce paisible quartier. Etonnamment les Lauréens  n’ont  absolument pas réagi pour l’instant !

Vote POUR de la Majorité et du groupe FN, ABSTENTION de notre groupe GA.

 

La délibération N° 13 concernait les demandes de subventions dans le cadre du plan quinquennal signé en 2015 entre M. Guerini, à l’époque Président du Conseil Départemental, et M. Amiraty (ex-collaborateur de son cabinet).  Candidat à sa propre ré élection à la tête du département, M. Guerini  avait distribué des millions d’euros d’argent public aux communes sympathisantes, dans l’optique peut-être de sa ré élection en retour.

Vote POUR de la Majorité et du groupe FN, ABSTENTION de notre groupe GA.

 

La délibération N° 19 concernait une demande de subvention dans le cadre du futur pôle éducatif chemin du Vignon à Laure pour la destruction d’une bâtisse située chemin du Vignon. Nous rappelons que nous avions contesté l’acquisition de cette maison au prix de 250.000 € alors que nous estimions ce bien à tout au plus 150.000 euros. Le groupe FN avait d’ailleurs aussi largement contesté ce montant et avait même écrit à France Domaine pour contester l’évaluation faite par leurs services. Maintenant nous allons devoir rajouter 85.200 euros pour la détruire. Drôle de conception de la gestion  !!! 335.200 pour du vide !!!

Vote POUR de la Majorité et du groupe FN : POUR( ???), vote CONTRE de notre groupe GA.

 

Les délibérations N° 22 concernait l’élection des représentants à la commission de suivi de site (CSS).

Notre groupe (3 élus) avait présenté M. SITTLER et Mme POUTET qui ont obtenu 6 voix. Ont été élus sans surprise  Mrs TASSY et  VANNET du groupe de la majorité.

 

Clôture de ce conseil municipal vers 23h15