2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Joyeux Noël !

publié le 24/12/2017

Creche-Noel

Alors que le Conseil d’Etat a déclaré de nombreuses crèches illégales dans les édifices publics oubliant au passage nos racines judéo-chrétiennes, permettez-moi au nom du groupe que je conduis de vous souhaiter un bon et merveilleux Noël ainsi qu’un bon bout d’An. Que ces quelques jours de repos pour celles et ceux qui auront cette chance, vous soient profitables et puissent vous permettre de vous ressourcer autour des vraies valeurs que sont la famille, le partage, l’amour et l’amitié !

Et comme le veut la formule en Provence, a l’an que ven que se siam pas mai que siguem pas mens

Jacqueline Poutet, Alain Sittler et Christophe De Pietro

Compte rendu du Conseil municipal du lundi 11 décembre 2017

publié le 18/12/2017

Double conseil municipal,  avec en premier lieu l’installation de Mme MARLET comme élue,  suite à la démission de Madame Ferrarin, puis la nomination de Mme GONZALES en tant que 5ème adjointe . Ses fonctions nous seront précisées ultérieurement, Monsieur le Maire étant en réflexion sur le sujet.

Le compte rendu du dernier conseil municipal sera approuvé avec une omission : l’intervention de M. Royère, que j’avais repris pour son ingérence dans la séance, alors qu’il n’est pas élu ! Ce « zapping » aurait pu s’expliquer si ses propos avaient été avancés lors d’une interruption de séance. L’intervention de Mme Defosse du service juridique, elle,  apparait bien.

Seule explication à notre interrogation : « le choix a été fait de ne pas faire apparaitre celle de  M. Royère ???? »

Les décisions municipales prises depuis le dernier conseil ne font pas l’objet d’un vote ; Le deuxième conseil municipal débutera dans la continuité du premier avec dix-neuf délibérations qui seront soumises à l’approbation des élus. Vous en trouverez la teneur par le lien suivant : –> Votes Délib CM du 11 12 2017

La délibération N° 1 concernait l’autorisation à M. le Maire d’engager des dépenses d’investissement pour l’exercice 2018, dans la limite du ¼ du montant de l’exercice précédent.

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe FN.

Les délibérations N° 2, 3, 4 et N°5 concernaient les avances sur subventions au CCAS et aux associations MGFC (Marignane Gignac Foot Ball Club), le COS (Comité des Œuvres Sociales) et l’OCLG (Office de la Culture). M. le Maire fera remarquer qu’il accédait à une  demande de notre groupe consistant à dissocier ces avances les unes des autres, notamment celles du Foot et de l’office de la Culture qui faisaient l’objet d’une seule délibération jusqu’à présent. En effet, ce souhait avait été émis par l’un de nos ex membre (qui a rejoint le groupe majoritaire). Il dénonçait le montant de la subvention du football disproportionnée par rapport à celles d’autres associations similaires. Il ne pouvait pas s’exprimer « contre » puisque la délibération n’était pas dissociée de l’OCLG !  Tour de passe-passe : bien que traitée à part,  le montant de cette avance est resté le même, ce qui n’empêchera pas à notre dissident de la soutenir. Elle sera votée à l’unanimité par la majorité!!! De qui se moque-t -on ??

Je ferai part de ma surprise à l’issue de ce vote !

Vote à l’Unanimité pour ces 4 délibérations.

 

La délibération N° 6 concernait la décision modificative n°4 du budget primitif 2017 avec une réduction des dépenses de fonctionnement pour 90.000 euros et une augmentation des dépenses d’Investissement d’autant plus une recette de 120.970 euros (Etat et établissements nationaux).

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe FN.

 

La délibération N° 7 concernait une demande de subvention pour le soutien au fonctionnement de la crèche communale « Les Jardins de la Myrtes ».

Vote à l’Unanimité

 

La délibération N° 8 concernait le transfert de la compétence du service extérieur défense contre les incendies à la Métropole Aix Marseille Provence au 1er janvier 2018.

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe FN.

 

 La délibération N° 9 concernait une convention de délégation temporaire de maîtrise d’ouvrage pour l’étude du chemin des Minots et du parking du Pole Educatif n°1.

Ayant posé la question sur les éventuelles dispositions à prendre dans cette étude compte tenu de la présence du tunnel du Rove aux abords de ces ouvrages, nous ne serons pas plus rassurés par les explications données, le Grand Port Maritime de Marseille étant le principal responsable de cet ouvrage, il sera interrogé sur ce sujet nous promet M. le Maire.

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe FN.

 

Les délibérations N° 10 concernait la création de postes de vacataires.

S’agissant d’emplois précaires, on peut s’étonner du vote du groupe Gignac J’Y Vis qui votera favorablement cette délibération.

Vote POUR de la Majorité et du groupe FN, ABSTENTION de notre groupe GA.

 

Les délibérations N° 11 concernait la modification du tableau des effectifs afin de favoriser les évolutions de carrière.

S’agissant d’une « tambouille » interne dont nous connaissons la finalité, nous nous abstiendrons !

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe FN.

 

Les délibérations N° 12 concernait la résiliation de l’adhésion au CNAS.

Notre groupe s’était abstenu en 2012 lors de l’adhésion à cet organisme destiné à aider les agents pour leurs voyages, leurs loisirs, les billetteries spectacles et cinéma, etc… Compte tenu du coût par agent, aujourd’hui on admet que cela coûte trop cher et qu’une nouvelle « réflexion » va être lancée courant 2018 ????

Vote POUR de la Majorité, ABSTENTION de notre groupe GA et du groupe FN.

 

La délibération N° 13 concernait une autorisation de signature du protocole et de la charte d’engagement à la Participation Citoyenne – quartier des Granettes.

S’agissant d’un principe qui ressemble à celui des « Voisins Vigilants », destiné à informer et alerter les pouvoirs publics en cas de comportements suspects ou douteux d’individus qui pourraient être mal intentionnés.

Vote à l’Unanimité

 

Les délibérations N° 14 et 15 concernaient une convention de contribution financière pour l’extension du réseau public de distribution électrique entre ENEDIS et la Commune et entre la Commune et la SCCV Les Jardins de Laure.

Le but de ces délibérations étant de mettre à la charge du promoteur de cette opération immobilière le coût de cette extension du réseau électrique.

Vote à l’Unanimité

 

Les délibérations N° 16 à 19 concernaient des dénominations de 3 voies privées et d’une voie publique (opération quartier de la Mousseline – centre Météo).

Vote à l’Unanimité

 

Clôture de ce conseil municipal vers 21h10

Réunion publique du 29/11/2017 sur le PLUi

publié le 03/12/2017

Il me sera difficile au cours de ce rassemblement dit « démocratique » de faire entendre les arguments de l’opposition.

Inspiré sans doute par l’adage : « Qui ne peut attaquer le raisonnement attaque le raisonneur », M. Amiraty fait ressurgir (sans préméditation ??) le PV d’un conseil municipal datant de plus de dix ans, comportant ma signature en faveur de l’ancien PLU, que lui, rejette ! Ne se rend-il pas compte que le temps change tout ? Que dans le Gignac d’alors, on trouvait du stationnement, des commerces, qu’on circulait sans problème. Je soutiens que notre projet de relier Laure et le vieux Gignac pour en faire un joli bourg, en respectant la « personnalité » de notre commune était une belle idée ! Meilleure en tous cas que ce no man’s land pseudo agricole qu’il veut instaurer. Que dire de l’éparpillement des nombreux immeubles qui s’érigent aux entrées de ville ?

M. Amiraty se pose en chantre de la démocratie, alors que son comportement rompt systématiquement le dialogue ! Il ne cesse de décrire sa vision de notre avenir sans vouloir le rattacher à notre histoire !

Présentation du futur  Plui :

On pouvait noter aux côtés de M. Amiraty, la présence de M. Montagnac, maire de Carry le Rouet et Président du Territoire Marseille-Provence,  ainsi que de l’ensemble des techniciens des administrations : communale, territoriale et Métropolitaine, qui étaient chargés d’une longue présentation suivie  d’échanges avec le public.

A l’issue de celle-ci, M. Amiraty remerciera l’ensemble des services : Ils ont été à l’écoute des exigences et des souhaits de la majorité dans les orientations de ce futur PLUi pour notre commune. Il a insisté  sur le fait d’assumer pleinement  ses projets en accord  avec  sa majorité, « que cela fasse plaisir à certains ou n’en déplaise à d’autres. »

Un parallèle  a été établi  entre l’ancien PLU de 2007 et ce futur PLUi ; Certaines zones à urbaniser ont été réduites au profit de  zones redevenant agricoles. M. le Maire tient à affirmer ainsi son engouement à préserver les terres agricoles de la commune, s’en autoproclamant le  sauveur !

Notons néanmoins que la zone située entre le rond-point des Granettes et Figuerolles va être urbanisée sur le front de la nationale, ce qui entrainera la disparition des entreprises qui y sont installées actuellement. La RN 568 qui borde cette zone sera transformée en boulevard urbain  multimodal. Les secteurs du Tholonet et de la Poussaraque, eux, seront affectés  à l’agriculture pour l’un, et au projet du Garden Lab pour l’autre.

Deux intervenants dans le public expliqueront que ce secteur du Tholonet n’est plus exploité depuis plus de 60 ans car peu fertiles, expliquant ainsi la raison de l’abandon de ces terres. Comment  dès lors ne pas s’interroger sur les récents achats de plusieurs parcelles par la commune dans ce secteur : PLUS d’un million d’euros !  Rappelons qu’aucun candidat à l’exploitation de ces terres ne s’est encore présenté ?

Même si les terres étaient mises gracieusement à disposition, quel jeune agriculteur, même brillant, sortant de l’école agricole de Valabre prise en référence par M. Amiraty, serait capable d’investir à minima 300.000 à 400.000 euros dans du matériel pour pouvoir y travailler ? Evoquer de nouvelles techniques de travail ne suffit pas, encore faut-il avoir les moyens matériels de les mettre en pratique.

De même, sur  les terres argileuses du bas de la Poussaraque, de surcroit très humides, se rajouteront des difficultés pour la mise en œuvre de ce futur Garden Lab. Néanmoins,  souhaitons que ce soit une pleine et entière réussite, ne serait-ce que pour amortir l’Investissement  consenti  à ce jour pour ce projet : pratiquement 1,5 millions d’euros !

En fin de réunion, après avoir remercié de mon côté  l’ensemble des techniciens ayant travaillé sur ce futur PLUi et souligné la pertinence de certaines interventions dans le public, Je me devais de poser la question sur les éventuelles infrastructures routières liées à ce PLUi. En effet, hormis le futur boulevard urbain multimodal sur la RN 568 et dans un autre futur, sur la RN 368 au niveau de Laure, rien n’a été évoqué au sujet du trafic de plus en plus dense sur notre commune,  qui paralyse la circulation  aux heures de pointe. L’arrivée prochaine du pôle éducatif de Gignac, desservi par un seul accès, ainsi que celui de Laure enclavé au cœur du noyau villageois, laisse présager un engorgement encore plus conséquent.

C’est là que M. Amiraty, fidèle à ses habitudes fera, une fois de plus, référence au passé. Il expliquera qu’il tenait à la disposition du public le compte rendu du conseil municipal (cité en préambule) en suggérant que l’ancienne équipe avait certainement réfléchi aux conditions de circulation concernant le projet de la Poussaraque. Encore des désirs de plagiat ? Il laissera la parole à Mme Ferrarin qui, elle, nous expliquera en synthèse que rien ne sert de créer des voies supplémentaires qui, ne feraient qu’aggraver les conditions de circulation (sic).

Comment imaginer alors que ce futur boulevard multimodal sur la RN 568 pourrait apaiser la circulation, lorsque l’on connait les bouchons au quotidien sur le secteur du quartier Saint Louis ? Que penser, lorsque de surcroit on va urbaniser totalement le front de cet axe déjà très chargé avec les 220 logements de Figuerolles et ceux à venir ?

Le nouveau jeu de M. le Maire : Créer l’expectative en évoquant sa « réflexion actuelle » Se présentera-t-il  ou non aux suffrages de 2020 ou 2021, effleurant au passage, la corde sensible de l’éloignement de sa famille entre autre, ce qui lui facilitera la chose pour assumer pleinement ses choix du moment !

Clôture de cette réunion vers 21h00