2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Compte rendu du Conseil Municipal du mardi18 octobre 2016

publié le 22/10/2016

Le conseil municipal débutera par l’approbation des procès-verbaux des séances des conseils municipaux des 23 juin 2016 et 21 juillet 2016.

S’en suivra la lecture des décisions du maire qui n’appellent aucun vote.

Monsieur le maire tentera de faire voter une délibération supplémentaire à l’ordre du jour ;

J’ai rappelé ce qui s’était passé lorsqu’il avait fait voter en urgence une subvention de 10.000€ au profit de l’association SOLAR CAR SOLUTIONS au passé douteux établie en Arles, flouant  l’ensemble du conseil municipal, le dossier présenté étant incomplet, donc trompeur. Nous refuserons donc cette extension au conseil, le délai de prévenance n’étant pas respecté. Ce vote exigeant l’unanimité, la délibération sera présenté à une prochaine séance.

J’interpellerai ensuite M. PERNIN avant de débuter le vote des délibérations, à propos d’un bien curieux courrier découvert dans ma boîte aux lettres en mairie. M. le maire me demandera de le produire. La réponse de M. PERNIN fut très évasive, ……. Les termes de ce courrier, écrit au nom de l’ADL, en disent long sur les méthodes de M. Amiraty, fondateur de cette association qui  a servi lorsqu’il est arrivé sur notre commune, son  seul objectif : devenir maire de Gignac la Nerthe malgré ses dénégations qu’ADL n’était aucunement politisée.

Jugez par vous-même par ce lien —->lettre-adl-du-03-05-2007

Cinq délibérations seront ensuite soumises à l’approbation des élus.

La délibération N°1 concernait l’acquisition d’une parcelle à Laure chemin de billard pour la somme de 510.000 € HT. Ce terrain est contigu à celui déjà acheté par la municipalité pour 600.000 € HT.

Il serait destiné à un équipement public pour lequel nous n’obtiendrons aucune précision.

La Majorité et le groupe FN voteront : Pour

Nous nous Abstiendrons.

A noter que le maire poursuit les acquisitions foncières qui lui serviront dans un futur proche à poursuivre le développement sur notre commune, des logements sociaux et des équipements nécessaires à l’arrivée des futurs habitants. Il pourra ainsi « offrir » la commune aux bailleurs sociaux, alors que d’autres communes aux alentours, à l’inverse de notre maire, avançant qu’ils n’ont pas de foncier, refusent tout simplement la réalisation de logements sociaux au titre du Contrat de Mixité Social, contrat  qu’elles ont d’ailleurs refusé de signer.

A ce rythme Gignac la Nerthe ne tardera pas à ressembler à notre commune voisine de Châteauneuf-les-Martigues, bien triste référence en la matière …….

Les délibérations N°2 et 3 concerneront encore des acquisitions pour 110.000 € HT et 195.000 € HT (la boucherie et le logement situé au-dessus de cette dernière avenue de la République).

M. Amiraty s’inquiète aujourd’hui du désastre économique qu’il a lui-même orchestré face à une association des commerçants qui, lassée d’être « promenée » lui a tenu tête. Cessant d’être à leur écoute, malgré son discours de 2007 (dont je lui ai redonné lecture en séance de ce conseil), il s’est opposé à eux et surtout à son Président ; Une nouvelle association des commerçants s’est donc créée récemment à Laure : diviser pour mieux régner, devise bien connue ! Fidèle à lui-même,M. Amiraty se retranchera derrière  la situation à son arrivée aux affaires de la commune, qui ne lui aurait pas permis de s’occuper de la redynamisation du commerce sur Gignac : Après 9 années aux affaires !!! Les commerçants apprécieront !!!!

Vous pourrez à nouveau juger des manipulations politiciennes de M. Amiraty au travers de cet article du 26 octobre 2007 publié sur son blog de l’époque, par le lien suivant —>26-10-2007-grenelle-du-commerce-a-gignac-par-amiraty

La délibération N°4 concernait la mise en œuvre du règlement intérieur définissant les modalités de fonctionnement du minibus municipal dédié aux personnes âgées inscrites au foyer Marcel Pagnol. Cette délibération sera votée à l’unanimité.

La délibération N°5 concernait la dénomination d’une traverse publique, « centre ancien » » Traverse du Charron. Cette délibération sera votée à l’unanimité.

Clôture de ce conseil municipal vers 20h15.