2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Compte rendu Conseil Municipal de 21 juillet 2016

publié le 24/07/2016

Il n’y aura pas d’approbation du procès-verbal du précédent conseil municipal du 23 juin : malgré sa déclaration lors du précédent conseil, Mme Cuntigh n’ayant pas transmis à la sténotypiste celle-ci en complément à ce procès-verbal.

Après lecture des décisions du maire qui n’appellent aucun vote, 4 délibérations seront soumises à l’approbation des élus.

La délibération N°1 concernant la délégation de service public pour l’exploitation de la crèche « les Jardins de la Myrtes », n’appellera pas de remarque particulière, le groupe FN s’abstiendra et nous voterons : Pour avec la Majorité.

La délibération N°2 concernant la fixation des tarifs de location des équipements sportifs communaux du complexe sportif Georges Carnus à des entreprises, des comités d’entreprises, des associations sportives d’entreprises et organismes privés n’appellera pas de remarque particulière, tarifs qui auraient été étudiés en fonction de ce qui se pratique sur les communes alentours. Un vote à l’unanimité sera prononcé à l’issue du débat. Toutefois, le terrain de rugby étant actuellement occupé illégalement par les gens du voyage, nous avons posé la question de savoir si ces tarifs allaient s’appliquer à cette communauté qui une fois de plus, a pris possession des lieux avec dégradation du portail d’accès. Il faudra évidemment prévoir la réfection de la pelouse compte tenu du nombre de véhicule qui y sont stationnés. Est ce que l’absence d’aire de gens du voyage sur notre commune, leur donne le droit de tout casser pour pénétrer dans des lieux publics ou privés ? et d’organiser leur venue les dimanches, en l’absence de police municipale ?

Voir article du journal La Provence par le lien suivant –> 4-La Pvce du 20 07 2016

S’en suivra une polémique sur l’aire des gens du voyage qui aurait dû être réalisée sur notre commune, la question n’étant à mon sens pas de savoir pourquoi la précédente municipalité à laquelle j’appartenais n’avais rien fait, (ce qui n’était pas le cas), mais plutôt de comprendre pourquoi sur la période de 2008 à 2014 l’actuelle Majorité n’avait pas agi, alors qu’elle savait qu’en 2014 cette compétence relèverait de la CUMPM et maintenant de la Métropole Marseille Provence !

Rappelons que la loi impose pour notre seule commune, par rapport au nombre d’habitant, 15 places alors que celle qui est prévue en comportera 45 et regroupera les communes de Châteauneuf, Ensuès, Carry et Sausset, suite à l’engagement de notre maire pour accueillir cette aire.

Réfutant mon constat et mon action au sein de la CUMPM pour déplacer cette installation plus à l’ouest de Gignac, le maire ira jusqu’à me demander ce que j’avais à proposer pour empêcher ces caravaniers d’investir tous les ans notre stade, considérant comme une fatalité cette loi qui impose aux communes de disposer d’une aire pour les gens du voyage.

C’est alors que La mémoire de Croce flanche. Il réfutera le fait de s’être engagé à la réalisation de cette aire avant la fin de l’année 2008, comme la loi l’imposait, suite à une réunion en Préfecture du 31 juillet 2008, ….

Ma proposition d’installer des herses « renifleuses », me vaudra les railleries de Monsieur le Maire et d’autres membres de la majorité. Connaissent-ils seulement toutes les techniques en la matière, dont celle qui consiste à associer un système mécanique anti-franchissement à de la vidéo surveillance ? Les herses sont pilotées à distance en cas de besoin, toute latitude est donc laissée aux services de secours en cas d’intervention, et également aux usagés habituels. Ce système est d’autant plus efficace si les relations entre communes voisines sont bonnes, ce qui permet ainsi d’augmenter le niveau d’information permettant d’anticiper : il ne s’agit pas de rire, mais plutôt d’agir au lieu de dépenser l’argent public dans des futilités, des réalisations d’ouvrages mal conçus à des fins purement électoralistes ou de sponsoriser une association au passé douteux qui de plus n’a pas son siège sur notre commune  !!!!

Vous trouverez par le lien suivant plus de précisions –> Système de Herse anti-franchissement

La délibération N°3 concernait la demande d’aide au Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône au titre d’un contrat départemental de développement et d’aménagement 2015-2019-tranche 2016 par abrogation de la précédente délibération du conseil municipal du 23 juin 2016. Nous voterons CONTRE ainsi que le groupe FN et rappellerons les conditions dans lesquelles l’argent public a été distribué avec « largesse » par M. Guérini alors Président du Conseil Général, en pleine campagne électorale à des fins bien évidemment purement électoraliste !

La délibération N°4 concernait une convention de transfert des voies et des espaces communs de l’ensemble immobilier « La Mousseline » qui ne comportera pas uniquement 30 logements sociaux comme M. Amiraty l’avait annoncé en réunion publique sur le boulodrome, en octobre 2013, mais bien 105 logements dont 35 logements sociaux regroupés sur un seul bâtiment et 13 villas en accessions, voir plan projet par le lien suivant –> Plan Projet Mousseline

Changement d’attitude soudain de M. Amiraty qui, acculé devant la réalité des faits et la prise de conscience des Gignacais, revendique à présent haut et fort, la paternité de ce projet. Fidèle à ses « retournements opportunistes », il déclare même sa fierté de faire réaliser cet ensemble sur notre commune.

C’est bien ce genre de comportement qui amène de plus en plus de Français à se méfier, voire se désintéresser de la politique. Pensez-vous que les réflexions de l’opposition sur la création du nouvel accès à la route départementale 368 très fréquentée et la dangerosité engendrée, ont interpellé cette majorité irresponsable ? Leur projet est « ficelé » depuis bien trop longtemps, les riverains n’auront plus qu’à se plaindre du danger, des nuisances sonores et de la pollution !!!!

Clôture de ce conseil municipal vers 20h40.