2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Compte-rendu Conseil Municipal du 22 juillet 2015

publié le 29/07/2015

Un conseil qui aurait dû être « banal » si une fois de plus cette majorité ne nous avait pas gratifiés d’une délibération (N° 12) pour le moins surprenante!!!

En l’absence de M. Amiraty souffrant, M. de Vita demandait en ouverture de ce conseil l’autorisation de retirer la délibération n° 10, ce qui a été accepté.

Sur 12 délibérations, 8 seront votées à l’unanimité.

La délibération N° 9 entraînera une abstention  de M. Trubert, représentant du groupe FN, en l’absence des deux autres membres de son groupe. Celle-ci Concernait le  projet éducatif de la ville.

Nous interviendrons  lors de la délibération n°7 dans le cadre de l’Agenda d’Accessibilité (Ad’AP) et des futurs travaux de mise en accessibilité des bâtiments communaux pour les personnes à mobilité réduite.

En effet, nous avons formulé le vœu de voir  privilégiées les rampes d’accès ou de nouvelles constructions plutôt que de systématiser la mise en œuvre d’ascenseurs onéreux, et coûteux en maintenance,  tel que présenté dans cette délibération.

La délibération n°11 concernait la mise en place d’une indemnité spéciale mensuelle de fonction pour la filière Police Municipale. Cette majorité aurait-elle pris exemple sur l’actuel gouvernement qui projette d’octroyer également 600 € de prime d’objectif aux agents « verbalisateurs » les incitant par-là, à verbaliser plus que de raison en vue d’augmenter leurs revenus et qui  générerait  une manne supplémentaire  pour les caisses de l’état.

Ne comprenant pas la démarche  de rémunérer à la  « commission » des agents pour qu’ils fassent tout simplement leur travail,  et les critères d’attribution n’étant pas suffisamment précis, ouvrant la porte à de possibles dérives, nous nous abstiendrons !!!

Décidément cette majorité nous surprendra chaque jour un peu plus, en atteste une fois encore la délibération n°12 pur scandale de gaspillage de l’argent public. Alors que  nous avions voté lors du tout précédent conseil municipal du 11 juin 2015, l’attribution d’une prime de 20.000 € ttc aux candidats du concours « Esquisse+ » pour la construction d’un ensemble comprenant un groupe scolaire, une cuisine et un espace administratif, nous était présentée au travers de cette délibération, la revalorisation de cette prime à 38.664 € ttc.

Interrogé sur les motivations du doublement de cette somme, M. PERNIN se retranchait derrière un courrier du Président de la chambre régionale des architectes (prêche pour sa paroisse ?), « préconisant » de revaloriser cette prime !!!!

POURTANT,  aussi incroyable que cela puisse paraître, 115 candidats avaient  d’ores et déjà postulé à ce concours sur la base d’une prime à 20.000 €.

Ce qu’il faut savoir,  c’est que dans l’immense majorité des cas, les architectes travaillent sur ce type de projet sans rémunération;  Pour en avoir interrogé quelques-uns sur la question, 20.000€ était une somme vraiment raisonnable ; Au maximum,  un calcul basé sur le guide de la commande publique de Maîtrise d’œuvre nous amènerait à 25.200 €.

Alors POURQUOI remettre sur la table 18.664€ supplémentaires sur une simple préconisation ??? Nous n’obtiendrons  pas d’autres explications !

Paradoxalement,  dès le début de ce même conseil,  lors de délibération n°2, nous avions voté  une motion de soutien à l’action de l’AMF (association des maires de France), dans le but d’alerter les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse des dotations de l’état !!!

Comment ne pas bondir face à ce gaspillage de notre argent quand on sait que l’éclairage public est éteint la nuit sur notre commune, que les tarifs repas seniors, cantines, centre aéré, etc, etc. ont subi des augmentations conséquentes, alors qu’on double pratiquement une prime sur une « simple préconisation !!!

C’est un comble, qui fera d’ailleurs déraper le représentant du FN, traitant les élus de cette majorité de « carpes » ! Nous voterons CONTRE cette délibération n°12 !

Curieusement la représentante du journal La Provence,  présente à ce conseil retranscrira dans son article consultable par le lien suivant —> 13-La Pvce du 25 07 2015 , quantité de détails sur le projet éducatif  objet de la délibération n°3, alors qu’ils n’ont absolument pas été évoqués en séance,  ne jugeant pas utile d’informer ses lecteurs de cette scandaleuse dépense d’argent public,  ni de l’incident survenu lors de l’intervention du représentant du FN.

De quoi s’interroger sur les motivations, la crédibilité, et l’objectivité  des représentants  de la presse locale ???  A vous d’en juger.

Vous trouverez l’ensemble des délibérations de ce dernier conseil qui s’est terminé vers 21 heures, par le lien suivant —> Délibérations Conseil Municipal du 22 07 2015

Ce que Mme Achhab (élue de la Majorité) oublie de vous dire concernant l’aire des gens du voyage

publié le 24/07/2015

Il est bien regrettable que cette majorité prenne des dispositions supplémentaires  contre l’installation illégale des gens du voyage sur notre commune, après le départ des caravanes qui avaient investi en force un terrain communal. Ces occupations illégales étant récurrentes et de plus en  plus envahissantes  depuis quelques années,  Il aurait été bien plus judicieux de prendre des décisions avant….

N’oublions pas  que dès leur investiture en 2008, ces nouveaux élus,  par la voix  de Monsieur  Croce fustigeait la précédente Majorité, de ne pas avoir résolu ce problème,  affirmant dès les premiers conseils municipaux, qu’avec eux, une  aire d’accueil serait réalisée avant fin 2008 !!!!

Déjà un engagement non tenu ! Rien n’a été fait en 2008, 2009, 2010, 2011, 2012 …..

En 2013, sur proposition de M. Amiraty, , alors que nous avions comme seule obligation légale de réaliser une aire  de 15 places,  « sa » majorité acceptera la création d’une aire des gens du voyage de 45 places sur notre seule commune,  dans le but d’y accueillir aussi ceux qui auraient dû stationner à Ensuès la Redonne, Châteauneuf les Martigues, Carry le Rouet et Sausset les Pins. Belle aubaine pour nos voisins !!

A nos interrogations sur les raisons de cet accord, nous n’avons jamais eu de réponses, pas plus que  sur  celles de son implantation en face du centre équestre du Bayon.

Savez-vous que l’étude pour ce projet a été réalisée pour environ 80.000 € et que les procédures d’expropriations ont été engagées par la majorité en 2013 ?

L’avenir :

Compte tenu des réticences des communes à réaliser ce type d’installation, l’Etat a décidé que ces projets relèveraient de la compétence des communautés de communes et a donc dissout le syndicat qui avait été créé pour la circonstance. (À compter de mars 2014)

Le projet Amiraty, toxique  pour Gignac, est de ce fait, suspendu pour le moment. La Majorité fuyant leurs responsabilités, en profite pour attribuer la responsabilité et les problèmes liés aux arrivées massives de caravanes à la CUMPM, bien que les maires soient toujours en charge de la sécurité et tranquillité de leurs administrés et de faire  respecter les lois.

Entendons-nous bien, je n’ai jamais contesté le caractère légal de l’obligation de créer une aire des Gens du Voyage sur notre commune, contrairement à ce dont  veut vous convaincre Mme Achhab. Par contre j’ai toujours contesté son implantation sur notre seule commune ainsi que l’emplacement choisi, projet qui n’apporterait que des nuisances aux Gignacais de ce quartier, et condamnerait la possibilité d’étendre un développement « pavillonnaire » par l’ouest de notre commune.

Nous devrons effectivement répondre aux obligations légales en  matière d’accueil, et  s‘il me semble aberrant d’attribuer à notre ville seule, toute la responsabilité de l’accueil de cinq villes. Aujourd’hui, en ma qualité de Président de Commission des équipements d’intérêts communautaires à la CUMPM,  je poursuis mon combat afin  que cette aire des gens du voyage soit réalisée à un emplacement plus propice que celui prévu aujourd’hui, car je considère qu’il en va des intérêts de notre ville.  N’y voir aucune revanche, argument souvent évoqué à chaque  mise au point ou contradiction par les élus de la Majorité !!!

Mais demain, qu’adviendra t-il de ce projet avec la mise en place de la Métropole ???

Compte rendu du Conseil Communautaire du 3 juillet 2015.

publié le 13/07/2015

En préambule, et n’ayant pu assister au Conseil Communautaire du 22 mai 2015, je vous joins  simplement le rapport complet des différents votes sur les délibérations de ce conseil par le lien suivant :

—–>  ODJ CONSEIL 22 mai 2015

Ce Conseil Communautaire du 22 mai 2015 comportait quelques délibérations concernant la tarification au quart d’heure sur l’ensemble des parkings communautaires en délégation de service public ce qui enchantera les usagés. Mais aussi et plus près de Gignac la Nerthe, la délibération n°40 concernant le financement du futur parking relais de la gare de Pas des Lanciers à Saint Victoret. En effet ce futur parking relais devrait permettre un stationnement « sécurisé » et surtout beaucoup moins anarchique qu’il ne l’est aujourd’hui. Même si la fermeture du guichet avait à l’époque suscitée de vives protestations, la fréquentation de la gare n’est pas remise en cause, pour preuve ! Vous trouverez par le lien suivant cette délibération n°40 —-> Parking Relais Gare SNCF Pas des Lanciers

Compte rendu du Conseil Communautaire du 3 juillet 2015.

Après l’approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné 93 rapports présentés par les différents Présidents de commissions.

Le Président Teissier rappellera lors du bureau le remboursement anticipé d’un emprunt, qui aurait pu coûter 61 Millions d’euros à la Communauté Urbaine pour 25 millions empruntés. Les services de la Communauté Urbaine ont pu renégocier cet emprunt toxique à un taux de 3,35% sur 20 ans.

Il rappellera également les excès de la précédente majorité « Caseli » qui avait injecté à perte 5,3 millions d’euros pour sauver les FRALIB à Aubagne. Là encore,  grâce au travail des politiques et des services de la Communauté Urbaine, un montage en location des divers terrains concernés devrait permettre à la communauté Urbaine de récupérer à terme ces 5,3 millions d’euros.

Dès le début du conseil,  le représentant du Front National, Stéphane RAVIER, a pu exprimer   son point de vue sur le « Chapitre V » concernant le rapport d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes, sur les comptes et la gestion de l’association « Marseille  Provence 2013 ». Il a rappelé les remarques très critiques de cette Chambre soulignant dit-il, des pratiques douteuses et critiquant fortement le bien fondé d’un tel évènement « Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture 2013 » dont le coût global est de 89 millions d’euros dont 18  de subventions de la Ville de Marseille  et 8  de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole. Ce discours (une demi-heure), provoquera des échanges houleux dans un brouhaha général agitant une grande majorité des membres de ce conseil.

Le Président conclura, après avoir ramené le calme et avec fermeté que 1 euro investi sur cet évènement, a rapporté 4€. A bon entendeur !!!!

Aucun autre point ne suscitera de réels débats.

Néanmoins, les délibérations concernant « l’habitat et politique de la ville »provoqueront en séance quelques joutes verbales avec le groupe FN. Dans  un tel contexte,  il était difficile de comprendre les différents échanges et de surprenants  « ta gueule » émanèrent des rangs du groupe socialiste APEM. Choqué j’ai interpellé en fin de séance la personne à l’origine de ces vociférations pour lui rappeler que rien ne justifiait ce genre de propos,  indignes d’une telle assemblée, ce qu’elle admit après avoir repris ses esprits.

Le point 15 concernait l’incinérateur de Fos. Le groupe socialiste APEM, dont Mme Chazeau (élue de Gignac) ont voté CONTRE, alors que de son côté, M. AMIRATY votait POUR. Étonnant revirement de celui qui votait jusqu’à présent systématiquement CONTRE les délibérations concernant cet incinérateur, comprenne qui pourra !!!

Le point 30 avait pour objet une étude de création de la ZAC Billard-Bricard sur notre commune. Cette ZAC viendra s’inscrire dans la continuité et sera contiguë à la ZAC des Florides de Marignane.

Vous trouverez le résumé des votes lors de ce Conseil communautaire par le lien suivant –> ODJ Conseil 3 juillet 2015

Clôture de ce Conseil Communautaire vers 13h00