2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Compte rendu du Conseil Communautaire du 19 février 2015

publié le 29/04/2015

Après l’approbation du procès-verbal du précédent conseil, du compte rendu des décisions de M. Teissier et des décisions du bureau, le Conseil Communautaire a examiné 88 rapports présentés par les différents Présidents de commissions. En préambule, le Président Teissier a tenu à féliciter l’ensemble des élu(e)s, nouveaux ou « renouvelé(e)s à l’issue des récentes élections départementales,  saluant au passage l’élection de Mme Martine VASSAL à la Présidence du Conseil Départemental. Mme Laure-Agnès CARADEC, Présidente du groupe UPAM lui emboîtera le pas, saluant également dans un discours « très féminin » la performance de sa collègue. Mme Martine Vassal sera ovationnée par une très grande majorité de l’assemblée, souhaitons-lui de réussir brillamment cette  mission.

Au cours du Conseil, aucun point ne suscitera de réels débats et malgré quelques joutes verbales liées principalement aux rancœurs du groupe FN qui critiquera à plusieurs reprises le mode de scrutin des dernières élections départementales, fustigeant la coalition UMPS au passage, le conseil se déroulera, tout aussi surprenant que cela puisse paraître, dans une ambiance plutôt récréative, ponctuée des boutades de circonstances.

Le Président Teissier s’interposera néanmoins lorsque le groupe FN,  en l’absence de son leader, votera CONTRE le point 40. En effet, aucun élu de ce groupe n’avait participé à la commission « Propreté Environnement Développement Durable », occultant l’importance du contenu de cette délibération, ne pouvait percevoir  les enjeux du contrat de Baie  présenté à l’assemblée. (Contrat destiné à préserver notre littoral, dont le montant s’élève à 250 millions d’euros).

Aussi, à la demande du Président Teissier, M. Eric Le Disses rappellera en une dizaine de minutes, les termes et les enjeux de ce contrat, ramenant à la raison le groupe FN qui finira par voter POUR.

Vous trouverez le résumé des votes lors de ce Conseil communautaire par le lien suivant —-> ODJ Conseil Communautaire du 10 avril 2015

Vous pourrez y constater que la grande majorité des délibérations a été approuvée à l’unanimité.

Clôture de ce Conseil Communautaire vers 12h00

POLEMIQUE A L’URBANISME

publié le 22/04/2015

Dans mon précédent compte-rendu du  Conseil Municipal du 9 avril 2015, je m’étais étonné des virulentes agressions verbales de Monsieur le maire à mon encontre,  lors de ma question sur la participation et éventuellement la réussite au concours  d’attachée niveau 1, de l’actuelle « directrice » du service Urbanisme.

Je fus renvoyé vers l’administration!

Un rendez-vous me fut fixé à  douze jours ….., soit le 21 avril ;

Le DGS et le DRH, m’ont enfin expliqué que cette employée avait bien passé son concours fin 2010, début 2011 (???), sans toutefois l’obtenir.

Information complétée par le fait qu’étant contractuelle, rien ne l’obligeait à le passer ni à le réussir, si ce n’est la perspective d’ intégrer la fonction publique.

Réponse simple, qui ne justifiait pas autant de mystère à mon sens, encore moins l’emportement de M. Amiraty à ma question !

Comprenne qui pourra !

Quant à son absence actuelle, pour celles et ceux qui s’en inquièteraient,  elle serait simplement en arrêt  maladie. Version officielle du maire !

A suivre…..

CONSEIL MUNICIPAL DU 9 AVRIL 2015

publié le 14/04/2015

Cinq points  essentiels ont été abordés durant ce conseil :

–          Le budget primitif 2015 et le compte administratif 2014

–          La modification du tableau des effectifs de la commune

–          La vente de la colonie de vacances à Seyne les Alpes

–          Le rachat du bail commercial « SARL les délices » (ex boulangerie de la place des Templiers)

Malmené  à diverses reprises par nos arguments contradictoires et gênants, M. le Maire, fidèle à sa tactique  de diversion (attaquer  est sa meilleure défense)  tenta  à plusieurs reprises, d’esquiver les réponses embarrassantes.

LES CHIFFRES

Alain Cordiolani, élu de « Gignac Autrement »  reprit point par point les chiffres du budget primitif 2015 et le compte administratif 2014 Les plus aguerris d’entre vous  trouveront sa remarquable analyse  en ouvrant  le lien suivant ——-> Analyse Budget Primitif 2015 Gignac la Nerthe

M. Pernin, adjoint actuel, sans doute interpellé, a d’ailleurs désiré obtenir une copie de  ces documents qui lui ont été remis en fin de conseil : tentative d’y trouver une faille  ou simple intérêt de compulser le travail d’un expert ?

Vous trouverez la synthèse de ce rapport par cet autre lien —-> Synthèse BP 2015 et CA 2014 Gignac la Nerthe

L’actuelle Majorité refuse d’admettre la réalité, mais les chiffres sont là, indiscutables, même si la réalité dérange, puisque ce sont les chiffres  avancés  et analysés provenant du rapport établi par la mairie.

 Nous dénonçons :

Une baisse des subventions aux associations sans précédent (-22%),

– A L’ASG notamment, prix à payer suite  à l’installation d’une pelouse en synthétique !!!

– A La mission locale pour l’emploi, dont l’ouverture au public passe de cinq jours / semaine à UN SEUL  JOUR.

-La masse salariale  passée de 56%  en 2008, au début du mandat Amiraty à 70% actuellement sans pour autant que les Gignacais bénéficient de ces emplois.

-Des emprunts contractés à hauteur près de 8 millions d’euros alors que cette équipe n’a eu cesse de nier ses recours à quelconque emprunt, pour nous persuader  de sa bonne gestion avant les municipales de 2008. FLAGRANT DELIT DE MANIPULATION !

Mensonge encore : La dette qu’ils affirment  avoir diminuée  reste quasiment identique à celle de 2008 soit : 11.962.000 euros.  Bien évidemment,  nous utilisons les mêmes critères de calcul que M. Royère,  employé du cabinet d’audit KPMG au moment de l’audit de 2008, c’est-à-dire en incluant les lignes de crédit non utilisées.  Lignes comptées dans la dette  du maire précédent  mais dépensée  par M. Amiraty  !!

Une autre façon  de faire parler les chiffres !  Car actuellement, dans le montant de leur dette, leurs  «lignes de crédit » ne figurent pas au prétexte qu’elles ne sont pas utilisées !

D’où ce désaccord récurrent à chaque conseil traitant de ce sujet !

ATTRIBUTION DE POSTES

La modification du tableau des effectifs consista en un  « toilettage » des effectifs des postes pourvus ou pas, et permettra pour celles et ceux ayant réussi des concours d’obtenir un avancement et d’évoluer ainsi dans leur carrière.

Madame Achhab s’était offusquée sur son site « Gignac ensemble » de notre vote  « CONTRE » au conseil du 12 février 2015.  Il s’agissait de créer un poste d’attachée de niveau 1 spécialisé dans l’urbanisme, nécessitant  au minimum cinq ans d’expérience,  et la réussite d’un concours d’attachée. (En fait une promotion pour la directrice actuelle  du service Urbanisme)

Nous nous étions donc  interrogés au moment du vote sur le respect de  ces critères avant d’accepter cette nomination !

A l’heure actuelle toujours le mystère ! Ni Madame Achhab, ni l’administration présente n’ont été en mesure de donner une réponse.  Ambiance plombée !!!

M. le Maire, fut bien le seul qui  s’emporta (technique d’intimidation ?!)   que l’on puisse douter de sa capacité à nommer quelqu’un qui ne possèderait pas tous les critères nécessaires à ce poste !! en  me renvoyant toutefois  à un rendez-vous avec l’administration pour éclaircissement !

Diversion encore : Toujours l’attaque !  M. Amiraty ,  enchaîna sur ma campagne des municipales,  n’hésitant pas à avancer des propos diffamatoires sur de prétendues promesses, qui auraient exonéré de toutes poursuites les responsables de construction illicites, accusant même une personne figurant sur ma liste d’en avoir bénéficié (Revoir M. Viard, son spécialiste des rumeurs !! ou comment  prendre en défaut  son adversaire !).

En m’exhortant à faire une déclaration solennelle, pensait-il me priver ainsi de quelques voix futures ?

Cela m’a, au contraire permis de réaffirmer que, j’afficherai une tolérance zéro.

Mis au pied du mur, quand je lui  demandai de me citer le nom d’une seule personne à qui j’aurais pu promettre  un tel arrangement, il fut bien en peine, malgré mon insistance, d’avancer une réponse.

LA COLONIE :

Le 11 janvier  2012 M. le maire avait  écrit à l’ensemble des élus qu’un compromis de vente avait été signé pour 500.000 euros avec  la Sté MJB, la même qui pensait l’acheter en 2008. Nous l’apprendrons ultérieurement, elle  se désistera une nouvelle fois, faute de financement.

Aujourd’hui, alors que ce bien a été laissé à l’abandon total, pendant sept ans, il est estimé et mis en vente aux enchères pour   350.000 à 400.000 euros !!!

Pour rappel, lors de la première transaction de vente, M. Amiraty s’était insurgé sur son blog,  à propos du prix avancé  de 950.000 euros, faisant dire à un élu de ses amis, qu’un acheteur potentiel en proposait 1 .200.000 € ! Où est passé cet acheteur ? M. Amiraty,  aujourd’hui,  interpellé durant le dernier conseil,  réfutera  sa connaissance de ce dossier ! Opportunément, sa mémoire flanche et il préfère que reste dans les annales l’annonce de M. Pernin à propos de cette proposition !

Mais les archives sont là !!!!Effacer n’est pas  se faire oublier !!

BOULANGERIE

L’entrepreneur de la boulangerie «  les délices », place des templiers a quitté la commune pour s’installer ailleurs, hors bail, sur sa propre décision.  Pourquoi  la mairie rachète-telle ce  bail commercial pour 15.000 euros , s’asseyant de plus,  sur les loyers courant  jusqu’à la fin de ce bail ??

Admettez notre incompréhension et notre refus,  devant ce rachat, compte- tenu du budget très serré qui nous a été présenté ?

Tractation jamais vue dans l’immobilier, comme l’a précisé une élue d’opposition étant de la partie !!

Fin de ce conseil vers 22h15.