2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Ce que vous avez toujours voulu savoir, et que vous allez découvrir

publié le 16/03/2015

Vous avez très certainement lu avec attention le dernier Edito du Maire  dans le VIVOURNET    N°22.

Fidèle à ses mauvaises manières, M. Amiraty tente une nouvelle fois de fuir ses responsabilités en essayant de justifier sur une pleine page payée par les contribuables Gignacais,  ce qui va arriver sur notre commune et surtout de me faire porter la paternité de ses propres futurs projets.

En effet, maître dans l’art de la manipulation, il gesticule  de toutes ses forces et, à grands effets d’annonce,   voudrait vous convaincre, que dorénavant tout ce qui arrivera à Gignac sera de mon fait. Je dois avouer que je n’imaginais pas avoir un tel pouvoir !

Pourtant, depuis les dernières élections municipales, on ne compte plus les réunions qui se sont tenues en mairie avec l’EPF sans m’y associer en tant qu’élu de l’opposition, malgré ses promesses publiques.

Par  manque d’honnêteté, il préfère me faire assumer la responsabilité de ses propres décisions, conscient  que ses dossiers  dérangent et qu’il ne pourra plus longtemps entretenir le « flou » autour de ses projets !

Ce n’est qu’après deux ans de demandes incessantes, que j’ai enfin obtenu les photocopies (moyennant 3,24 €), de la délibération du 8 avril 2013 et de la convention passée avec l’EPF pour la réalisation de 200 logements sociaux sur notre commune, convention signée de M. Amiraty en tant que maire et vice-président de la communauté urbaine de Marseille à l’époque,  sous la mandature de son ami M. Caseli !

La délibération du 08 avril 2013 —> Délib EPF du 08 04 2012

A l’appui de cette délibération,  qui en dit long sur les intentions de notre maire, vous trouverez également le bilan 2013 du PLH 2012-2018.

Vous y découvrirez des éléments statistiques sur notre commune ainsi que les projets du quartier de La Mousseline sur le terrain dit METEO (boulodrome Pucetti), des Figuerolles, de la rue de La Fonse, de la rue de La République, Cotton-Piellettes (qui avait  été depuis, abandonné sous la pression des Gignacais,) et l’achat de l’imprimerie BOREL & FERAUD pour laquelle l’EPF devrait préempter pour le compte de la commune.

Le bilan 2013 du PLH 2012-2018 –> Bilan 2013 sur PLH

Rappelez-vous,  pendant sa campagne, M. Amiraty clamait à qui voulait l’entendre qu’il ne livrerait pas la commune aux mains des promoteurs avides de la bétonner , blablabla, blablabla, ……

Le voile se lève ! Demain, quels arguments va-t-il nous asséner pour expliquer que ce sont  99 logements dont 33 sociaux qui vont être construits sur le site du quartier de La Mousseline (il ne s’agit pas d’une rumeur), alors qu’en réunion publique sur ce même boulodrome le 9 octobre 2013 (à quelques mois des élections municipales), il  annonçait la  construction de seulement 30 logements dont quinze sociaux, voir article de La Provence du 9 octobre 2013 par le lien suivant —> 17-La Pvce du 09 10 13 B

Comme je l’ai toujours affirmé, je ne suis pas contre les logements mais sous une forme pavillonnaire  préservant le caractère villageois de notre commune. Leur implantation ne doit pas être source de futures nuisances pour ces nouveaux habitants qui souffriront tôt ou tard de vivre en bordure de cet axe très fréquenté qu’est la nationale 368 qui traverse notre commune.

M. Amiraty l’affirme : ce sont des rumeurs ;  Pourquoi alors  projette-t-il de construire deux nouvelles écoles aux abords du centre aéré et à Laure, si ce n’est en vue d’accueillir un nombre conséquent de nouveaux arrivants (comme à La Mousseline et sur l’aire des gens du voyage)

Gageons qu’il aura bien du mal  à s’en expliquer !!

Droits et Devoirs

publié le 14/03/2015

Les 22 et 29 mars 2015 se dérouleront les élections Départementales.

Suite à un redécoupage, notre canton regroupe désormais les communes de Marignane, Gignac la Nerthe, Le Rove, Ensuès-la-Redonne, Chteauneuf-les-Martigues, Carry le Rouet et Sausset-les-Pins.

Ces élections vont permettre d’élire les Conseillers Départementaux et il est important que chacun exprime son opinion,  en allant voter.

photo Urne

Attention pensez à vous munir d’une pièce d’identité, de votre carte d’électeur et de bien vérifier avant de vous déplacer, le bureau de vote dans lequel vous votez.

En effet un nouveau bureau de vote vient d’être créé sur notre commune , même s’ils ne sont pas très éloignés les uns des autres,  cela vous évitera un éventuel désagrément.

 

Affaire du Bar des Sports 39 avenue de la République

publié le 03/03/2015

Devant  les difficultés financières qui nous ont été présentées par l’actuelle majorité lors du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB), nous sommes en mesure de confirmer que la commune n’a pas les moyens d’acquérir le Bar des Sports, un investissement   estimé à  893.800,00 €,  sans même qu’un projet soit  envisagé pour l’avenir.

Rappelons que cette acquisition nous avait déjà  été présentée lors d’un Conseil Municipal convoqué dans l’urgence, un   samedi 28 juin 2014. L’objet des deux délibérations consistait en une demande de subventions aux Conseils Général et Régional pour une acquisition immobilière destinée à des logements sociaux.  A l’immeuble et son  terrain de 1205 m² pour 550.000,00€ et au  Fonds de Commerce : 200.000,00€ – conforme à l’avis des Domaines (non joint à la délibération ?),  il fallait également rajouter 60.000,00€  de frais de notaire à charge de la commune, soit une opération de 810.000,00€.

Aux questions posées sur la vraie  nature du projet à venir, il nous avait  été répondu par la  majorité que rien n’avait en fait été  arrêté et que l’opposition serait associée à la réflexion sur le devenir de ce bâtiment.

Aujourd’hui, il nous est expliqué que le projet n’a toujours pas mûri, que le local sera éventuellement dédié à un commerce et que la licence IV restera propriété de la commune.

La seule explication, est que pour l’instant, la mauvaise fréquentation de cet établissement  crée des nuisances devenues insupportables pour les habitants et que la tranquillité des riverains motive cet achat,

Faut-il en déduire que cette majorité ne trouve pas d’autres solutions  pour éradiquer ces nuisances, que d’investir 893.000,00€,  sans le moindre projet sur le devenir de cet endroit ?

Quel sera le coût final après travaux ?  Car,  étonnamment,  si l’idée du projet n’a pas mûri, le montant total, lui,  ne cesse de grimper !  Pour mémoire,  lors de la délibération concernée, au dernier conseil,  il nous a été produit  un courrier d’accord du propriétaire du fonds de commerce  daté du 25 novembre 2014 pour la vente de son bien  à la commune,  moyennant  la somme de 270.000,00€ (soit +  70.000€  en cinq mois !)

L’avis des Domaines  daté « curieusement » du  26 novembre 2014,  bien joint à la délibération cette fois-ci, confirmait cette nouvelle  somme de  270.000,00€.

Donc, si l’on  additionne les coûts  du  fonds de commerce 270.000,00€, des murs  et du terrain 544.500,00€, et les frais de Notaire 73.800,00€, nous arrivons à la somme pharaonique de 888.300,00€  pour un « bouge » comme l’on dit chez nous, posé sur un terrain de 1405 m² dont l’avenir est encore inconnu, de même que …. le prix  final d’ailleurs.

La presse (pourtant présente lors de ce conseil)  n’évoquera  pas ce projet, qui entraînera à coup sûr,  un prix au mètre carré dépassant de loin l’entendement.

C’est pour ces raisons que nous avons voté : CONTRE cette acquisition. Nous ne nions pas l’existence des  nuisances  mais  d’autres moyens sont à envisager  pour les supprimer, autres que dilapider l’argent du contribuable, surtout en cette période d’austérité!

Nous rejetons l’idée du rachat de ce bâtiment,  solution de facilité. Pourquoi, dans la foulée, ne pas racheter l’aéroport pour traiter des nuisances aériennes ?

En un premier temps, il faudrait agir de concert avec  les polices municipale et nationale, avec M. Le Préfet de police, pour, éventuellement envisager une fermeture administrative afin de marquer les esprits, plus efficace sans doute que les réunions organisées avec le fameux CLSPD dont l’efficacité reste à prouver à ce jour.

La mairie doit affirmer sa volonté de redonner à ce lieu, sa dimension de lieu de rencontre, d’échanges et de convivialité telle que  ce que nous le connaissions dans le passé, afin de redynamiser un peu le centre-ville, qui en a bien besoin.

Vous trouverez par le lien suivant les 6 délibérations concernant cette acquisition (2 de juin 2014, 3 de décembre 2014 et 1 de février 2015) ——> Synthèse des 6 délibérations sur le Bar des Sports

Christophe DE PIETRO

06.29.20.47.52

2014-gignac-autrement@laposte.net