2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Conseil municipal du 21 octobre 2014

publié le 25/10/2014

Les points forts :

Décision modificative N°1 du budget primitif.

Nous pouvions nous attendre à quelques coupes dans les promesses de campagne de M. le maire, étant donné la situation actuelle du pays et les décisions gouvernementales qui en découlent.

Monsieur le maire a LA solution  : Il contracte un nouvel emprunt : 358.191,21 euros !!!

Cette annonce ne manquera pas de surprendre celles et ceux qui se sont laissés abuser durant la campagne des municipales, quand  la municipalité vantait la bonne santé des finances redressées par ses soins.

M. LE Maire  s’en  expliquera sans doute par l’énumération des restrictions budgétaires, la baisse des dotations de l’état, les dépenses supplémentaires occasionnées par la réforme des rythmes scolaires.

Mais doit-on, dans ce contexte continuer à investir dans :

–          Une pelouse en gazon synthétique pour un terrain de foot : 896.256 €

–          L’achat d’un terrain de 4064 m2, (600.000 €), chemin du Vignon afin d’y construire une école élémentaire**, dans l’optique certaine d’accueillir les enfants des 45 caravanes qu’il tient à installer sur l’aire des gens du voyage,  entraînant un éventuel transfert de l’école maternelle Gouiran, puisque : Les dépenses de fonctionnement, elles n’augmenteront pas.

–          Pourra-t-il réellement réduire de façon notable la pression fiscale ? Ou devrons-nous nous contenter d’un magnifique  1% annuel, comme cette année !!!!?

–          **Nous aurions préféré un projet de rénovation pour les écoles, notamment celle de Jean-Jaurès et ses façades lépreuses, ainsi que la réparation des fuites des toits terrasses de Marcel Pagnol.

Le Marché :

C’est fait, il va déménager dès novembre,  sur la place de la mairie. Non pas parce que le  cadre est plus enchanteur et représentatif de notre Provence, mais bien parce que le site sur lequel il était installé va être très prochainement clôturé par l’EPF, nouveau propriétaire des terrains PUCETTI (parking, boulodrome et « Météo »),  en vue du programme d’aménagement immobilier dont nous ignorons la finalité, malgré quatre réunions à huis clos entre la majorité et EPF. Pourtant, M. Amiraty nous avait promis la plus grande transparence !  Du souci à se faire ?

Rappelons, pour le marché,  qu’une première tentative sur la place de la mairie avait conduit à une baisse importante de sa fréquentation, faute de parking entre autre ! Nous avons alerté l’actuelle majorité, proposant un essai sur la place des Templiers, lieu  plus passager et plus ouvert à la vue des gens de passage aux abords de notre commune.

A l’occasion de ce conseil, une commission Marchés forains  a été créée,qui comporte 3 membres de la majorité et un membre de chaque groupe d’opposition. Ils auront pour  mission la surveillance, la concertation avec les commerçants, des propositions d’animation pour rendre ce marché plus attractif.

Souhaitons que cette nouvelle commission collective porte haut l’avenir des forains sur Gignac.

Mais aussi, votes POUR à L’unanimité, sur une délibération de dernière minute déposée sur nos bureaux en début de séance. Cette délibération portait sur une motion de soutien à :

l’Association des maires de France.

 Forte de ses 36.000 adhérents, je cite : « Elle a toujours tenu un discours responsable sur la nécessaire maîtrise des dépenses publiques ». Actuellement il y a polémique sur la politique de restriction du gouvernement.

Mes réflexions durant ce conseil :

J’ai pu évoquer les dépenses futiles et onéreuses tel le tournage d’un film sur la commune à l’aide d’un drone, projeté bien à propos lors des vœux 2014  à la population, au moment de la campagne électorale. Puis celui d’un Flash Mode « HAPPY » sur une chanson de Pharrell Williams qui, s’il en amusera certains lors des vœux 2015, fera grincer des dents à plus d’un,  compte tenu de la crise dans laquelle nous nous enfonçons chaque jour un peu plus.

Fin du conseil : 22H30