2014 Gignac Autrement Christophe DE PIETRO

Nous écrire : 2014-gignac-autrement@laposte.net

Conseil de Communauté du vendredi 25 avril 2014

publié le 27/04/2014

Une situation financière préoccupante !

C’est en ces termes que le Président Guy TEISSIER à débuté sa présentation des orientations budgétaires 2014 de MPM.

Bien que 27 points aient été à l’ordre du jour, la présentation des orientations budgétaires aura été le point essentiel de ce Conseil communautaire du vendredi 25 avril 2014.

La Provence du vendredi s’en était fait l’écho et c’est hélas sans surprise que les chiffres sont tombés au sortir de l’audit financier effectué par le cabinet KALYPS, le même qui avait été diligenté en 2008 par M. Eugène CASELLI, évitant ainsi toute contestation « politique ».

Voir l’article de La Provence —————> La Pvce du 25 04 2014

La dette augmentée d’environ 300 millions d’euros sous la mandature de M. CASELLI, s’élève à ce jour à 1,5 milliards d’euros ; il est évident que les marges de manœuvre de la nouvelle majorité sont plus que limitées.

Le nouveau Président a clairement exprimé ses craintes d’être mis sous tutelle par la cour des comptes qui analysera très prochainement la situation financière de la communauté urbaine.

On été mis en cause :

– le manque de rigueur de M. Caselli, son irresponsabilité.

– Les embauches massives avec plus de 4000 agents aujourd’hui à la communauté urbaine !

– Un parc automobile de plus de 700 véhicules,

– Le cabinet du président constitué de plus de 30 personnes auxquelles s’ajoutent environ 10 personnes au service communication,

– L’inflation des investissements sur l’année 2013 à des fins purement électoralistes.

Dans ce contexte fortement dégradé, le recours à la fiscalité devenait inévitable,  quel qu’aurait été le nouveau Président.

Bien évidemment, c’est à regret que j’ai voté POUR l’augmentation de la fiscalité.

Curieusement M. Amiraty s’est associé au groupe FN qui s’est  abstenu, son groupe socialiste et apparentés ayant  pourtant  voté contre.

Afin de limiter les risques d’une mise sous tutelle et de redresser cette situation fortement dégradée, plusieurs  grands axes seront mis en œuvre :

1 – L’augmentation de la fiscalité avec la TH qui augmentera d’un point,  passant de 12,34%  à  13,34% et la TF sur les propriétés bâties qui, de  1,88%  passera à 3,88%, soit une moyenne de 5 à 7 € par mois pour les propriétaires. Les taux sur les cotisations foncières des entreprises sont maintenus ainsi que celui de l’enlèvement des ordures ménagères.

2 – Une réduction des frais de fonctionnement de l’ordre de 10 millions d’euros. Ils étaient en hausse de 7,5%  en sachant que le déficit structurel est de l’ordre de 40 millions d’euros.

3 – Une maîtrise des investissements qui seront ramenés de 400 millions à 250 millions d’euros.

4 – Le contexte étant fortement dégradé, M. Teissier renonce à ses indemnités de Président. Ses frais de représentation passeront de 45.000 à 30.000€, afin, souligne-t-il de donner l’exemple.

Comme la loi le permet, le nombre des Vice-présidents passera de 33 à 15 contribuant aussi à la réduction draconienne nécessaire des frais de fonctionnement.

Si M. Amiraty n’a pas demandé la parole pour évoquer l’augmentation de la fiscalité, il fut le seul parmi les élus, à tenter (sans succès), évoquant un consensus politique nécessaire pour renvoyer une bonne image aux électeurs, de défendre sa place de Vice-président. Il ira jusqu’à comparer le Président à « Brutus » ! De bien mauvaises manières !

Ci-joint en annexes la note de synthèse du budget 2014, l’analyse financière du cabinet d’audit KALYPS et l’article du journal La Provence d’hier.

——————> Note de Synthèse Orient Budget MPM 2014

——————> Audit Financier MPM 2014

——————> La Pvce du 26 04 2014

Je reste à votre entière disposition pour vous présenter l’ensemble des documents de ce Conseil Communautaire du 25 avril 2014.

Conseil Municipal jeudi 17 avril 2014 à 19 heures

publié le 12/04/2014

Veuillez trouver ci-joint l’ordre du jour du conseil municipal accessible par le lien suivant

ODJ CM du 17 04 2014

Début de séance 19 heures avec pour délibération principale, le budget primitif 2014 de notre commune.

Après un exposé du Directeur Général des Services sur les principes de construction du budget, M. PERNIN a repris la parole pour exposer les grandes lignes de ce dernier.

Notre groupe 2014 Gignac Autrement est intervenu au travers de M. Alain CORDOLIANI pour évoquer sa perception de ce budget 2014.

Cordoliani Vous trouverez ci-après son intervention en cliquant sur le lien suivant :

—————————————–>  Intervention sur le Budget Primitif de la commune

Clôture de ce Conseil Municipal 23 heures.

Alliance, quelle alliance ?

Ce que La Provence qualifie d’alliance , n’est autre qu’un vote de circonstance afin d’obtenir des élus de l’opposition, dans les commissions où le scrutin de liste se fait à la représentation proportionnelle « au plus fort reste »et non au scrutin majoritaire par le biais duquel , le maire et son équipe ont, de fait, les postes qu’ils souhaitent avec leur 22 voix.

C’est d’ailleurs grâce à ce vote que les deux groupes d’opposition ont obtenu une représentativité au conseil d’administration du CCAS , ainsi qu’à la commission des appels d’offre.

Il faut tout de même signaler que pour la commission du CCAS où, sur 7 votes possibles pour les groupes d’opposition, 8 votes ont été enregistrés à ma grande stupéfaction : Y aurait-il déjà un malaise au sein de cette nouvelle majorité ?

Quand M. le maire a  souhaité connaître mes propositions au  sujet de la loi SRU, je lui ai conseillé de relire mes propos sur le registre ouvert  par le commissaire enquêteur lors de la dernière révision du PLU.

Je tiens à repréciser ma position.Tout en étant conscient des besoins de logements sociaux pour notre ville, ceux-ci doivent impérativement s’inscrire dans un projet adapté à notre cité, prenant en compte l’aspect urbanistique de son ensemble. Je souhaite la construction d’unités pavillonnaires, et non de grands ensembles tels que prévu à PUCETTI par M. Amiraty au travers de l’accord qu’il a signé dès le mois de Juin avec L’organisme EPF PACA, qu’il se garde bien de diffuser malgré nos diverses demandes.

Voir par ce lien La Provence du 19 avril 2014 ————————–>  La Provence du 19 avril 2014

 

 

Premier conseil de la communauté urbaine de Marseille

publié le 07/04/2014

La Provence du 08-04-2014

Voir l’article par le lien ——>  La Provence du 08 04 2014

Je vous avais promis de m’investir dans mon rôle d’élu à la Communauté urbaine, tant cet organisme peut avoir de poids sur notre commune de Gignac la Nerthe.

Je serai donc assidu à chaque  séance et  vous  en donnerai  les compte- rendus.

La première  séance  eu lieu ce matin, lundi 7 avril 2014 de 9h30 à 11h30.

L’ordre du jour concernait l’élection du Président  de la CUM pour les six années à venir.

Deux candidats étaient  en lice :

M. Michel ILLAC – Sans étiquette – Maire d’Ensuès .

Monsieur  Guy  TEISSIER – UMP – Député Maire des 9ème et 10 ème arrondissements de Marseille .

On notera l’absence à ce conseil de M. le  Député Vincent Burroni, qui n’a pas donné de procuration.

M. Guy Tessier l’ a emporté haut la main par 90 voix sur 137 votants.

Il succède donc à M. Eugène Caselli en tant que Président de la CUM (Communauté urbaine Marseille Provence Métrople. )

Des économies à la CUM !

Dans ma campagne, je vous avais annoncé que, si nous  étions  élus, mes colistiers et moi-même, ramènerions  nos indemnités au niveau de celles de 2008.

C’est donc  à ma grande satisfaction que  le nouveau Président a annoncé qu’il réduirait les indemnités des élus communautaires.

Mais également, la modification du nombre de vice-présidents qui serait diminué de moitié . Trente personnes en bénéficiaient. Quinze seulement percevront  ces indemnités de Vice-présidents, ce qui constitue une belle économie !

Urbanisme : de bonnes perspectives pour Gignac !

Le nouveau Président a également insisté sur son attachement au caractère rural de certaines des dix-huit villes de la communauté, et souhaite éviter une urbanisation galopante,  avec des grands ensembles sociaux comme cela vient d’être le cas dans certaines villes, tout en restant néanmoins conscient des besoins de logements.

Ce discours m’a encore plus encouragé, si besoin était, à travailler pour Gignac, dans ce sens.

Nous pourrons peut-être éviter les projets exorbitants de l’équipe Amiraty-Croce, qui destinaient notre ville à une urbanisation  galopante.

Aucun débat n’était prévu pour cette séance, elle s’achèvera sur  des discours protocolaires.

REMERCIEMENTS

publié le 01/04/2014

favicon

Gignacaises, Gignacais,

C’est par ce message simple et sincère que je souhaite remercier celles et ceux qui m’ont accompagné pendant cette campagne des municipales. Autour de moi des Gignacais qui, avec force et conviction ont défendu un projet pour Gignac.

Cette bataille, je l’ai livrée guidé par mon attachement à cette ville. Grâce à vos suffrages encore plus nombreux au deuxième tour de ces élections, pratiquement 8% de voix en plus, je suis en position de siéger à la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole et de défendre ainsi, les intérêts des Gignacais.

La confiance que m’ont témoignée les électeurs va me permettre de m’opposer à toutes les attaques qui pourraient porter atteintes à l’intégrité de notre territoire.

 La majorité qui est sortie des urnes a marqué sa position et vous connaissez les projets qu’elle a déjà préparés, l’aire des gens du voyage et les programmes immobiliers. Je m’étais engagé à défendre Gignac et je m’y emploierai avec fermeté au sein de la CUM.

Nous serons également présents au conseil municipal. Nous vous informerons et continuerons à être au service de notre ville et de ses habitants.

L’honnêteté dans l’action, un devoir pour tout élu de la République.

Christophe DE PIETRO